Nouvelle-Aquitaine: Un projet d'interconnexion électrique sous-marin entre la France et l'Espagne

ENERGIE La concertation publique pour le projet «Golfe de Gascogne», une interconnexion électrique entre la France et l'Espagne, s'ouvre ce mercredi à Bordeaux...

Mickaël Bosredon

— 

Illustration: Un transformateur appartenant à RTE (Réseau transport électricité)
Illustration: Un transformateur appartenant à RTE (Réseau transport électricité) — F.SCHEIBER/20 MINUTES/SIPA
  • Quelque 370 km de liaison en courant continu, dont 280 km de câbles sous-marins, sont envisagés
  • L'objectif est d'augmenter la capacité d'échange énergétique entre les deux pays

Qu’est-ce que le projet « Golfe de Gascogne » ? Le projet « Golfe de Gascogne » d’interconnexion électrique entre la France et l’Espagne est un projet de liaison en courant continu, en grande partie sous-marine, d’une capacité de 2.000 MW et d’environ 370 km entre le poste de Cubnezais, en Gironde, et le poste de Gatika, situé au nord-est de Bilbao, en Espagne. Il comportera 80 km environ de câbles terrestres souterrains entre la station de conversion de Cubnezais et le point d’atterrage sur la côte atlantique médocaine, et 280 km environ de câbles sous-marins. Il est porté par Réseau de transport d’électricité (RTE) pour la partie française et par Red Eléctrica de España (REE) pour la partie espagnole.

>> A lire aussi : Où en est la France sur les énergies marines renouvelables?

Pourquoi une concertation publique ? Pierre Dartout, Préfet de la région Nouvelle-Aquitaine et de la Gironde et Erik Pharabod, Délégué régional Sud-ouest de RTE, ouvriront officiellement ce mercredi 4 octobre la concertation publique concernant ce projet. En plus des consultations prévues dans chaque pays par leur réglementation respective, la France et l’Espagne se doivent d’assurer l’information et la participation du public conformément aux exigences européennes. Jusqu’au mois de mars 2018, le public a la possibilité de prendre connaissance du projet et peut formuler ses questions, observations et propositions

Pourquoi une nouvelle interconnexion électrique entre la France et l’Espagne ? Ce projet permettra d’augmenter la capacité d’échange entre les deux pays de 2.800 à 5.000 mégawatts (MW). « Un réseau électrique européen pleinement interconnecté constitue l’une des conditions clés pour stimuler la transition énergétique et garantir la disponibilité d’une énergie sûre, accessible et durable au sein de l’Union européenne, explique-t-on du côté de la Dreal (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement). Dans cette perspective, le Conseil européen d’octobre 2014 a appelé tous les États membres à atteindre une interconnexion d’au moins 10 % de leur capacité installée de production d’électricité d’ici à 2020. Or les infrastructures actuelles entre la France et l’Espagne sont insuffisantes au regard de cet objectif. »

>> A lire aussi : Côte d'Azur: Une start-up transforme le bitume en énergie solaire

Quel est le coût de ce projet ? Il est évalué à 1,75 milliard d’euros. Il pourrait être soutenu par l’Union européenne à hauteur de 40 %, soit 700 millions d’euros. « Le tracé retenu sera celui de moindre impact. » Il devrait être réalisé d’ici à 2025.