Bordeaux: Alain Juppé annonce que «le jeu est ouvert» pour sa succession à Bordeaux

POLITIQUE La candidature d'Alain Juppé aux prochaines municipales de 2020 n'est «qu'une hypothèse»...

Mickaël Bosredon

— 

Le maire de Bordeaux Alain Juppé le 16 février 2017.
Le maire de Bordeaux Alain Juppé le 16 février 2017. — UGO AMEZ/SIPA

Alain Juppé se projette-t-il déjà sur les prochaines élections municipales de 2020 ? Alors qu'il aurait lâché à ses adjoints il y a quelques jours qu'aucun n'a le profil pour prendre sa succession, il a annoncé ce mardi midi lors de sa conférence de rentrée vouloir établir un « projet Bordeaux 2030-2050 » d'ici à l'année prochaine.

>> A lire aussi : Bordeaux: «Qu'on me foute donc la paix» quand Alain Juppé pique sa crise

« Il est temps de penser, voire de rêver, le Bordeaux de 2030 voire de 2050, a-t-il expliqué. Donc je voudrais organiser en 2018 une sorte de remune-méninges général, impliquant les élus, les services, et aussi tout un tas d'institutions, d'autres collectivités, et surtout les citoyens. L'idée est de réfléchir à comment on va se déplacer en ville, comment on va lutter contre la congestion de l'agglomération ? Quelle place pour la nature ? Comment atteindre l'objectif d'une métropole décarbonée ? L'idée serait de déboucher, à l'horizon 2018-2019, sur un projet "Bordeaux 2030-2050". »

Il renouvelle sa confiance à Virginie Calmels

Cela n'a rien à voir avec un éventuel programme municipal pour les prochaines élections de 2020, a précisé le maire de Bordeaux. « Le jeu est ouvert » quant à sa succession, a-t-il ajouté, qui n'est « qu'un hypothèse. » Et il est « trop tôt » pour poser cette question, qui n'aura de réponse « ni en 2018, ni en 2019. »

Le maire de Bordeaux a assuré parallèlement que « l'ambiance est plutôt bonne » dans son équipe municipale. Lors de sa réunion hebdomadaire avec ses adjoints la semaine dernière, il aurait pourtant recadré ces derniers, indiquant qu'il ne supportait pas l'ambiance actuelle au palais Rohan. « Elle est bonne entre élus, malgré ce que je peux lire ici ou là. Le séminaire municipal de samedi dernier s'est passé dans une ambiance très amicale. »

>> A lire aussi : Bordeaux: Le choix Wauquiez de la juppéiste Virginie Calmels a du mal à passer

Alain Juppé en a profité également pour « renouveler » toute sa « confiance » à sa première adjointe Virginie Calmels, qui a rallié récemment Laurent Wauquiez, candidat à la présidence des Républicains.