Bordeaux : Du port à la base aérienne, six bons plans pour les Journées du Patrimoine à Bordeaux

SORTIES Les 34es Journées européennes du patrimoine se déroulent samedi et dimanche. « 20 Minutes » vous a concocté un programme insolite, décalé ou immanquable partout en France…

Mickaël Bosredon
— 
A l'occasion des Journées du Patrimoine, vous pourrez partir à la découverte du port de Bordeaux et de ses infrastructures
A l'occasion des Journées du Patrimoine, vous pourrez partir à la découverte du port de Bordeaux et de ses infrastructures — E.Provenzano / 20 Minutes
  • L’usine Jock profite de ses 80 ans pour s’ouvrir au public.
  • Partez sur les traces du pont d’Aquitaine qui fête ses 50 ans.
  • Entre histoire et recherches actuelles, l’Inra se dévoile.

Pour les 34es Journées européennes du patrimoine, plusieurs sites ouvrent leurs portes pour la première fois à Bordeaux, samedi et dimanche. 20 Minutes vous livre sa sélection d’immanquables.

La Base aérienne 106 de Mérignac. La base ouvrira ses portes au public samedi et dimanche de 10 h à 17 h. Au programme, deux circuits seront proposés : une visite historique avec la présentation, en bus, des principaux points d’intérêts de la base et de l’Espace Tradition, espace muséal retraçant l’histoire des aviateurs de la BA 106 de 1935 à nos jours, et une visite d’information permettant de découvrir les métiers de l’armée de l’air qui cette année offrent près de 3.000 emplois dans une cinquantaine de métiers.

>> A lire aussi : Avec un don de 50 euros, devenez propriétaire d’un château en Dordogne où a joué de Funès

L’usine Jock de Bordeaux. La célèbre marque bordelaise, connue pour sa crème vanille, fête cette année ses 80 ans, et en profite pour ouvrir ses portes au public samedi et dimanche, de 10 h à 18 h. Au programme : dégustations gratuites, jeux concours et tarifs de lancement préférentiels sur certains produits. La société bordelaise qui emploie 64 personnes, développe en effet aujourd’hui de nouveaux produits bio ou sans gluten, et se diversifie avec des macarons et des canelés. 190, quai de Brazza à Bordeaux.

La Direction interrégionale des services pénitentiaires de Bordeaux. C’est la première fois que la DISP de Bordeaux ouvre ses portes. Le site situé 188, rue de Pessac a pourtant bien des choses à raconter, puisqu’il fut la première gare ferroviaire de Bordeaux – gare de Ségure reliant Arcachon jusqu’en 1866 – avant d’être détruite et remplacée par des bâtiments militaires en 1875 (prison, tribunal militaire et caserne Boudet). L’endroit devint Feld Kommendatur en 1940, puis tribunal dès 1944 où se déroula en 1953 le procès d’Ouradour-sur-Glane. Le bâtiment a été acquis par l’administration pénitentiaire en 1977. La visite sera animée par deux guides de l’office du tourisme, agrémentée d’une exposition de photos du bâtiment anciennes et actuelles.

>> A lire aussi : Une agence vous fait voyager au cœur de sites économiques de Bordeaux

A la découverte des recherches de l’Inra au domaine de la Grande Ferrade. L’Institut national de recherche agronomique (Inra) vous invite à venir découvrir l’histoire du domaine de la Grande Ferrade à Villenave d’Ornon, ainsi que ses recherches actuelles. Entre patrimoine bâti et parcelles d’expérimentation, un circuit commenté vous permettra de découvrir l’histoire du domaine, son prestigieux passé viticole puis les premières recherches agronomiques qui y ont été menées, mais également de mieux comprendre les recherches de l’Inra au service d’une agriculture plus durable. Cette visite en extérieur, sera animée par Cécile Dantarribe, chargée d’études historiques et Jean-Pascal Goutouly, ingénieur de recherche à l’Inra. Samedi de 10 h 30 à 12 h 30 et de 15 h à 17 h. Renseignements et inscriptions au 05.57.12.23.45 ou au 05.57.12.23.41 ou sur communication-bordeaux@inra.fr

Pour ses 50 ans, le pont d’Aquitaine s’expose. Au travers notamment de photographies et de vidéos, de coupures de presse et de plans édités par les Ponts et chaussées de la Gironde dans les années 1960, une exposition est consacrée au pont d’Aquitaine, qui fête cette année ses 50 ans. Elle propose un retour sur la construction ainsi que sur l’inauguration de cet ouvrage spectaculaire qui a marqué l’histoire de Bordeaux. La construction de ce pont suspendu en acier a représenté à l’époque un coût de 116.000.000 francs, soit l’équivalent de 162 millions d’euros. Exposition gratuite à partir de samedi dans le hall d’accueil des Archives départementales, 72-78 cours Balguerie-Stuttenberg à Bordeaux.

>> A lire aussi : 220 itinéraires de randonnée à la quête de trésors en Nouvelle-Aquitaine

Le port de Bordeaux. Situé sur le plus vaste estuaire européen, Bordeaux Port Atlantique, 7e port français, traite entre huit et neuf millions de tonnes de marchandises par an, soit l’équivalent de 400.000 camions. Samedi, découvrez la zone portuaire de Bacalan, ses métiers, ateliers et infrastructures (de 9 h 30 à 16 h). Dimanche, participez à une visite du terminal portuaire de Bassens, depuis le fleuve (à 10 h et 14 h, durée : deux heures environ). Inscriptions sur evenement-bordeauxportatlantique.fr