Bordeaux Métropole: Les habitants invités à se passer de voiture pendant un mois

MOBILITE La collectivité organise une opération de promotion des modes de déplacements doux, en offrant aux usagers la gratuité des transports en commun s’ils lâchent leur voiture pendant un mois…

Mickaël Bosredon

— 

Illustration circulation stationnement
Illustration circulation stationnement — © Fabrice ELSNER

La Métropole invite les habitants à se passer de leur voiture pendant un mois, du 17 septembre au 20 octobre. Et l’opération démarre sur les chapeaux de roue : déjà 300 demandes de personnes intéressées, « dont 70 certaines de participer » annonce Brigitte Terraza, maire de Bruges et vice-présidente de Bordeaux Métropole en charge de la mobilité alternative, des modes doux, du covoiturage et des PDE (Plan de déplacement d’entreprises).

Inscriptions en ligne jusqu’au 8 septembre.

Les participants devront déposer leur voiture personnelle dans un parking sécurisé et s’en passer pendant un mois. Un accompagnement et un suivi personnalisé seront mis en place tout au long de l’opération. Bordeaux Métropole et ses partenaires proposeront des offres promotionnelles ou la gratuité sur leur service. Elles concernent notamment, les transports en commun (TBM + V³, TransGironde), l’autopartage (citiz, Yae !,bluecub et Koolicar), le covoiturage (CotaxiGO, boogi), le vélo (la maison du vélo de Bordeaux, Vélo-Cité) et l’aide à la revente (Pigeon Occasion) et au stationnement (Parcub).

>> A lire aussi : Bordeaux: 90.000 cyclistes sur le pont depuis sa fermeture aux voitures début août, «un chiffre plausible»

Un mois de gratuité sur le réseau de transports en commun sera ainsi offert aux participants. Bluecub proposera un abonnement d’un an gratuit, et Koolicar et Citiz offriront 50 euros à valoir sur leurs services d’autopartage.

>> A lire aussi : Bordeaux: Feu vert pour le bus à haut niveau de service jusqu'à Saint-Aubin-de-Médoc

70 % des déplacements domicile-travail concernent des trajets de moins de 3 km

« L’idée est de faire comprendre que d’autres solutions que la voiture existent pour se déplacer, sachant que dans la part des déplacements domicile-travail, 70 % concernent des trajets de moins de 3 kilomètres » explique Brigitte Terraza. « La meilleure façon de convaincre les gens c’est de les mettre en situation car souvent ils sous-estiment leur temps de déplacement en voiture, et ils surestiment celui en transports en commun, à vélo ou à pied. »

>> A lire aussi : Bordeaux: Yea! Un nouveau service de voitures partagées débarque en ville

Deux expériences similaires ont déjà été menées sur le territoire. Une en septembre 2015, et une autre par Kollicar en mai dernier. « La première fois, 50 % des personnes qui ont participé ont décidé d’abandonner leur deuxième véhicule et se sont essentiellement reportées sur le vélo. A l’issue de la deuxième expérience, 13 des 47 participants ont rendu leur voiture, et 12 autres y songent sérieusement » poursuit la vice-présidente de la Métropole.

>> A lire aussi : Nouvelle-Aquitaine: Pour se rendre au travail, la voiture est toujours privilégiée, mais le vélo progresse à Bordeaux

Pour cette nouvelle opération, la collectivité espère donc toucher un public plus nombreux, et surtout bien réparti sur l’ensemble de l’agglomération. « Nous avons déjà des gens de Bègles, Talence, Mérignac… Et nous ne sommes pas limités. Si nous avons 500 participants, nous les prendrons. »