C’est quoi les «shore break», ces dangereuses vagues à l’origine de nombreux accidents?

CÔTE ATLANTIQUE Un jeune homme de 25 ans a été grièvement blessé lundi, et restera tétraplégique, après avoir été emporté par une vague de type « shore break » dans les Landes. Voilà ce qu’il faut savoir sur ces rouleaux de bord qui créent chaque année plusieurs accidents…

Mickaël Bosredon
— 
Plage des Landes, illustration
Plage des Landes, illustration — KONRAD K./SIPA
  • Le shore break est une vague puissante qui vient se casser sur le rivage.
  • Un nageur pris au piège de ce rouleau de bord peut se retrouver projeté à pleine vitesse contre le sable dur comme la pierre.

Un jeune homme de 25 ans, originaire des Alpes-Maritimes, restera tétraplégique après avoir sauté dans des vagues de bord sur la plage de Seignosse (Landes) lundi dernier. Alors qu’il s’amusait avec des amis à sauter dans les rouleaux, appelés aussi shore break, sa tête a violemment heurté le sable creusé par la vague. Evacué vers l’hôpital de Bayonne, il a été touché aux cervicales, indique Sud Ouest.

Chaque année, de nombreux traumatismes sont causés par des accidents similaires. L’occasion de rappeler le danger que représentent ces rouleaux de bord.

Qu’est-ce qu’un rouleau de bord ou shore break ?

C’est une vague puissante qui vient se casser sur le rivage. Ces vagues se forment généralement à marée haute ou lorsque la mer descend. Elles sont très puissantes et ont la caractéristique d’être très rapides entre le début du déferlement et le moment où elles éclatent. Le volume d’eau, en explosant sur le sable, crée un reflux, appelé ressac. La plupart des accidents graves dans l’eau se produisent dans le shore breakLeur gravité est liée au fait qu’on est directement projeté sur une surface dure : on ne tombe plus sur de l’eau mais sur du sable dur comme de la pierre quand on s’y retrouve projeté à pleine vitesse. Cela revient à plonger dans une piscine sans eau.

>> A lire aussi : Sauvetage de quatre personnes en mer près du phare de Cordouan en Gironde

Où trouve-t-on ce type de vagues ?

Un peu partout dans le monde, à Hawaï ou en Californie. En France, les shore break les plus impressionnants se trouvent dans le Sud-Ouest, sur la côte atlantique. Hossegor, Ondres (Landes) ou Anglet (Pyrénées-Atlantiques) peuvent produire des brisants dévastateurs (une des premières causes d’intervention des sauveteurs sur les plages).

Quelles peuvent être les conséquences ?

Le shore break est redouté car la puissance de la vague frappant dans peu d’eau projette très lourdement sur le sol les personnes qui se retrouvent dedans, pouvant causer des blessures extrêmement graves à la colonne vertébrale et pouvant entraîner une tétraplégie. Ce sont les traumatismes crâniens et cervicaux que l’on redoute le plus. Ils surviennent quand on tombe la tête la première et que le cou se tord au moment où le crâne touche le fond.

Que faire pour bien appréhender ces shore break ?

Même les bons nageurs peuvent être pris en étau, poussés contre le sable. Une très bonne condition physique et une très bonne connaissance de ce genre de vague (et de la manière de chuter) sont donc requises afin de limiter les risques lorsque l’on veut s’y mesurer, en nageant ou en surfant. Il est en tout cas primordial de ne pas laisser les enfants jouer seuls dans ces rouleaux.