Bordeaux: 90.000 cyclistes sur le pont depuis sa fermeture aux voitures début août, «un chiffre plausible»

DEPLACEMENTS Bordeaux Métropole a tiré un premier bilan positif de l’expérimentation de la fermeture du pont de Pierre aux voitures, menée depuis le 1er août, et a avancé de premiers chiffres qui restent à confirmer…

Elsa Provenzano

— 

La traversée du pont de Pierre est réservée aux cyclistes, piétons, bus et tramways jusqu'à au moins fin septembre
La traversée du pont de Pierre est réservée aux cyclistes, piétons, bus et tramways jusqu'à au moins fin septembre — E.Provenzano / 20 Minutes
  • L’association Vélo Cité confirme que le chiffre avancé par la Métropole est crédible.
  • Elle va lancer une pétition en ligne pour que la mesure soit pérennisée.

« Waouh 90.000 comptabilisés… lol, cela fait 6.000 par jour… il faut arrêter le bordeaux », avait réagi un internaute suite à la publication sur notre site des premiers chiffres de la fréquentation du pont de Pierre, depuis sa fermeture à la circulation automobile, le 1er août. « Certes ce sont les vacances donc on ne peut pas encore trop s’avancer mais le chiffre est plausible, il suffit d’emprunter le pont, le matin par exemple, pour se rendre compte qu’il y a beaucoup de cyclistes », estime Eric Leroy, de l’association Vélo Cité.

>> A lire aussi : Bordeaux: 90.000 cyclistes comptabilisés sur le pont de Pierre depuis sa fermeture aux véhicules

Une meilleure cohabitation entre cyclistes et piétons

La période estivale est propice à la pratique du vélo, raison pour laquelle elle a été choisie pour lancer l’expérimentation. Et si les touristes viennent grossir les rangs de vélos sur le pont, les pics de fréquentation observés aux heures de pointe le matin (entre 7 h et 9 h) et le soir (entre 17 h 30 et 19 h) laissent penser que les habitants de la Métropole y participent également en nombre. Autre avantage, la cohabitation entre piétons et cyclistes est beaucoup plus apaisée, les uns et les autres ayant leurs couloirs respectifs de circulation.

>> A lire aussi : Bordeaux: Tout savoir sur les conséquences de la fermeture du pont de Pierre aux voitures

L’expérimentation vise à inciter davantage d’habitants de la Métropole à se convertir aux modes de transports doux (tram, bus, vélos et piétons), qui sont les seuls autorisés à circuler sur l’ouvrage, une des artères pénétrantes de la ville les plus importantes, jusqu’à au moins fin septembre. La période de la rentrée a été jugée favorable pour inciter à une évolution des comportements.

Une mesure pérennisée ?

Reste que forcément, les automobilistes qui empruntaient ce pont (15.000 véhicules par jour y étaient comptabilisés avant la mise en place de la mesure) ne voient pas cette mesure d’un bon œil. Le report se fait essentiellement sur le pont Saint Jean, qui se retrouve maintenant régulièrement embouteillé.

>> A lire aussi : Bordeaux: La circulation des trams A et C interrompue sur les quais et le pont de Pierre du 21 au 23 août

Pour ménager ces automobilistes le maire de Bordeaux et président de la Métropole Alain Juppé a assuré que le dispositif ne serait pérennisé que si aucun problème majeur n’est rencontré pendant l’expérimentation. L’association Vélo Cité va, elle, lancer une pétition en ligne pour que la mesure devienne définitive. L’évolution de la situation au mois de septembre sur le pont de Pierre mais aussi sur les quais rive gauche, à hauteur du parc des sports Saint Michel, par exemple, sera déterminante.