Bordeaux: 90.000 cyclistes comptabilisés sur le pont de Pierre depuis sa fermeture aux véhicules

CIRCULATION Fermé à la circulation automobile dans le cadre d'une expérimentation de deux mois, le pont de Pierre, axe de franchissement central de la ville, est plébiscité par les cyclistes...

Mickaël Bosredon

— 

Le pont de Pierre. Illustration.
Le pont de Pierre. Illustration. — E.Provenzano / 20 Minutes
  • 400.000 cyclistes pourraient être recensés sur les deux mois d’expérimentation.
  • Seuls habitants de l’agglomération pénalisés par cette expérimentation, ceux de La Bastide.

Depuis sa fermeture aux véhicules le 1er août dernier, dans le cadre d’une expérimentation qui doit durer deux mois, le pont de Pierre à Bordeaux fait la joie des cyclistes. Dès le mercredi 2 août, 7.350 cyclistes avaient été comptabilisés sur l’édifice, soit son record de fréquentation.

>> A lire aussi : Bordeaux: Tout savoir sur les conséquences de la fermeture du pont de Pierre aux voitures

Deux semaines après le lancement de l’expérience, « le bilan s’avère largement positif », annonce ce vendredi soir Bordeaux Métropole. « Plus de 90.000 cyclistes ont été comptabilisés sur le pont de Pierre, ce qui pourrait donner près de 400.000 passages sur les deux mois d’expérimentation. Les déplacements domicile-travail représentent une part importante de cette fréquentation puisque les pics de passage sont atteints, les jours ouvrés, entre 7 h et 9 h du matin, puis entre 17 h 30 et 19 h en fin de journée. »

Ce qui représente une moyenne de 6.000 par jour, soit 3.000 dans chaque sens.

Des temps de parcours légèrement rallongés

Côté circulation automobile sur les axes proches du pont de Pierre, la lecture des premières données est également encourageante. « Les ponts Saint-Jean et Jacques-Chaban-Delmas ont permis d’écouler 73.000 véhicules/jour, pendant les 15 premiers jours d’août, là où pont de Pierre, pont Jacques-Chaban-Delmas et pont Saint-Jean avaient, à eux trois, vu transiter 69.000 véhicules/jour sur la période comparable d’août 2016. Quelque 48.000 véhicules/jour ont été ainsi comptabilisés sur le pont Saint-Jean [contre 34.500 en août 2016] et 25.000 sur le pont Jacques-Chaban-Delmas [contre 19.500 en août 2016]. »

>> A lire aussi : Hausse record du nombre de cyclistes dans la métropole bordelaise

Toujours à période comparable, les temps de parcours mesurés par TomTom « attestent d’un gain de temps pour les trajets dans le sens rive droite - rive gauche : 1’10 en heure de pointe le matin et presque 3’30 en heure de pointe le soir, pour les automobilistes venant de la mairie de Cenon et empruntant le pont Saint-Jean. Les temps de parcours restent dans le même temps équivalents à ce qu’ils étaient, dans le sens inverse, du centre de Bordeaux vers Cenon. »

Ce n'est pas l'avis de nombreux automobilistes qui empruntent chaque jour le pont Saint-Jean. Ils dénoncent des temps de trajet fortement rallongés depuis la fermeture du pont de Pierre.

Seuls les habitants de la Bastide pénalisés

Seuls les habitants de La Bastide, rive droite, qui transitaient auparavant par le pont de Pierre, seraient impactés estime Bordeaux Métropole. « Ils perdent en moyenne 2’15 pour rejoindre la rive gauche, en heure de pointe le matin, cette perte étant réduite à 45 secondes le soir [les temps restent stables pour ceux qui utilisent le pont Saint-Jean] » toujours selon Bordeaux Métropole.

La collectivité estime cependant « qu’il faudra attendre la rentrée de septembre pour disposer de données véritablement exploitables et juger de l’impact de ce test sur les reports de trafic. »