Bordeaux: La circulation des trams A et C interrompue sur les quais et le pont de Pierre du 21 au 23 août

TRANSPORTS Aucun tram ne circulera sur ces deux lignes entre Sainte-Catherine et Stalingrad d’une part, et Gare Saint-Jean et Quinconces…

Mickaël Bosredon

— 

Le 29 avril 2016, tramway à Bordeaux
Le 29 avril 2016, tramway à Bordeaux —
  • « Ces opérations de maintenance lourde ont vocation à limiter les incidents techniques et permettre une meilleure régularité de passage des rames », annonce la TBM.
  • Des bus de substitution seront mis en place avec une fréquence de passage de 7’30.

L’été est la saison de tous les travaux. Y compris sur le réseau de transports en commun de la TBM. Bordeaux Métropole vient d’annoncer l’interruption totale de la circulation des trams A et C sur les quais et sur le pont de Pierre, de lundi à mercredi prochain.

>> A lire aussi : Tout savoir sur les conséquences de la fermeture du pont de Pierre aux voitures

« Bordeaux Métropole procède cet été à une série de travaux de rénovation du réseau du tramway. Ces opérations de maintenance lourde ont vocation à limiter les incidents techniques et permettre une meilleure régularité de passage des rames. Une dernière phase de travaux est programmée du 21 au 23 août inclus, sur la voie ferrée située quai Richelieu à Bordeaux. Pendant cette courte période, la circulation des rames de tramway sera complètement interrompue, de jour comme de nuit, entre les stations Sainte-Catherine et Stalingrad, pour la ligne A et entre les stations Gare Saint-Jean et Quinconces, pour la ligne C. »

>> A lire aussi : Bordeaux : La ligne C du tram bloquée par… des rongeurs

Des travaux estimés à 500.000 euros

Des bus de substitution seront mis en place avec une fréquence de passage de 7’30.

Ces travaux de reprise de la plateforme du tramway et du revêtement de voirie ont été engagés depuis la mi-juillet sur cette portion de voie particulièrement sollicitée, puisqu’empruntée par deux lignes de tramway. Objectif : restaurer la solidité initiale de cet aménagement et garantir dans le temps une vitesse de circulation normale des rames. Ces travaux, chiffrés à 500.000 euros, ont été programmés en trois temps.