Les Chartrons fait le grand écart

Sophie d'Ambra - ©2008 20 minutes

— 

Un lifting qui mérite quelques retouches. En quelques années, le quartier des Chartrons a subi un rafraîchissement de ses façades XVIIIe, accompagné de l'arrivée de deux lignes de tramway et d'une forte urbanisation. « Quelque deux mille loge­ments supplémentaires ont été construits entre 1995 et 2008 et un millier de plus sont en cours de réalisation », explique Anne-Marie Cazalet, élue chargée du quartier. De nombreux couples « bobo » sont venus s'y installer et des crèches et écoles primaires ont vu le jour. « Il va falloir en construire d'autres », reconnaît Chantal Bourragué, députée UMP. Pour Michèle Delaunay, conseillère générale PS, la priorité est désormais de « soutenir le commerce afin que cela reste le deuxième centre de vie de Bordeaux ».

A côté de ce quartier qui a littéralement explosé, le Grand Parc fait figure de parent pauvre. Même si la cité a été « désenclavée » par le tramway, des efforts restent à faire pour l'intégrer dans la ville. Des travaux sont d'ailleurs en cours pour rénover le centre commercial. « Mais c'est pire qu'avant », critique Michèle Delaunay, qui salue cependant l'ouverture de la piscine après dix ans de travaux. Désormais, c'est l'utilisation de la salle des fêtes qui est très attendue. Alors que la mairie souhaite y ouvrir une maison de l'emploi et un espace dédié aux associations, Michèle Delaunay voudrait dédier le lieu « à la culture et à la convivialité ». Seul sujet de consensus : les espaces verts. Tout le monde souligne qu'il est urgent de les mettre en valeur. Reste à savoir comment...