Dordogne: Le pilote d'ULM finit son vol dans un arbre et s'en sort indemne

FAITS DIVERS Il a été confronté à une panne de moteur en plein ciel...

F.B.

— 

Un ULM dans le ciel de la République tchèque, le 29 mai 2013.
Un ULM dans le ciel de la République tchèque, le 29 mai 2013. — David Tanecek/AP/SIPA

La chance était de son côté. Confronté à une panne de moteur en plein ciel, un pilote d’ULM (Ultra léger motorisé) a terminé son vol au sommet d’un arbre ce lundi matin, vers 10h, à Cénac-et-Saint-Julien (Dordogne), au sud-est de Périgueux.

Les secours ont retrouvé l’appareil coincé à environ 10 m du sol, parmi les branches d’un imposant chêne. Le pilote, qui était seul dans l’appareil lui appartenant, a été redescendu sain et sauf, malgré la brutalité du choc, rapporte Sud Ouest.

Il cherchait un pré pour atterrir

« Le moteur a accusé une sérieuse perte de puissance, a expliqué Juan Gonzales-Cabeza, interrogé par Sud Ouest. J’ai essayé de le relancer, mais sans succès… J’ai alors cherché un pré pour atterrir d’urgence et que l’on n’ait pas de mal à me trouver. Mais ici, c’est difficile. »

Juan Gonzales-Cabeza, un retraité allemand domicilié dans le Périgord, possède une solide expérience de vol, ce qui lui a peut-être sauvé la vie. Des prélèvements toxicologiques ont tout de même été effectués par la gendarmerie.