Gironde: Une élue du Département suspectée d’avoir touché indûment le RSA

FAITS DIVERS L’opposition Les Républicains demande que la socialiste démissionne, avant la fin de l’enquête interne ordonnée par le Département…

E.P.

— 

L'élue soupçonnée d'avoir perçu un RSA indu a été suspendue de ses fonctions.
L'élue soupçonnée d'avoir perçu un RSA indu a été suspendue de ses fonctions. — Capture d'écran Google maps

Le président du Département de la Gironde Jean Luc Gleyze a ordonné une enquête interne et suspendu de ses fonctions la conseillère départementale socialiste Corinne Guillemot, suspectée d’avoir touché de façon indue le RSA. L’enquête demandée par l’Institution se fait en lien avec la Caisse d’Allocations Familiales, qui a suspendu ses versements au bénéfice de l’élue depuis le mois de juin.

>> A lire aussi : Gironde: En cinq ans, un couple d'ambulanciers arnaque un million d'euros à la Sécu

« Conscient de l’émotion que peuvent susciter légitimement de tels soupçons, le Conseil Départemental rappelle que lors d’irrégularités avérées, l’institution demande le remboursement de l’indu dès le premier euro. En cas de suspicion de. fraude, une plainte pourra être déposée, en coordination avec les services de Madame la Procureure », précise le Département dans un communiqué ce lundi.

>> A lire aussi : Franche-Comté : Lourd redressement fiscal pour une société de nettoyage

L’opposition demande sa démission

« Au-delà des aspects purement légaux, notre groupe est sensible à la dimension éthique de cette affaire. Nous regrettons qu’elle puisse jeter le doute sur la probité de l’ensemble des élus locaux qui, pour l’écrasante majorité, œuvrent au quotidien dans leurs collectivités respectives dans un contexte de désengagement croissant de l’Etat, dans le souci constant de l’intégrité et de l’intérêt général », commente le groupe d’opposition Gironde Avenir (Les Républicains) qui demande à l’élue départementale de démissionner, avant la fin de l'enquête interne.