Bordeaux Métropole: Une agence vous fait voyager au cœur de sites économiques

TOURISME La société Com&Visit vient de se lancer sur la métropole Bordelaise et proposera sa première visite d'une entreprise artisanale au grand public, ce jeudi...

Elsa Provenzano
— 
Les artisans de la fonderie des cyclopes expliquent avec passion leurs métiers.
Les artisans de la fonderie des cyclopes expliquent avec passion leurs métiers. — Com&Visit
  • Une société commercialise des visites d’entreprises sur la métropole.
  • Elle envisage de proposer une dizaine de sites économiques à la visite d’ici la fin de l’année.

Com & Visit, c’est une société créée par deux Bordelaises qui propose aux particuliers (et pas seulement aux groupes) de visiter trois entreprises remarquables du territoire, à partir du 6 juillet. Le public pourra découvrir les coulisses du site alternatif Darwin, sur lequel Com & Visit a été accompagné par l’incubateur au féminin Les Premières en Nouvelle Aquitaine, la filière de valorisation du Relais et la fonderie des cyclopes, pour des tarifs compris entre 3 et 12 euros par personne.

Le Relais,entreprise de l'économie sociale et solidaire, propose de découvrir comment sont valorisés les dons de vêtements.
Le Relais,entreprise de l'économie sociale et solidaire, propose de découvrir comment sont valorisés les dons de vêtements. - Com&Visit

 

>> A lire aussi : Tourisme: Le gros carton des visites d'entreprises en Pays de la Loire

Il est déjà possible de pousser les portes de quelques entreprises installées sur le territoire de la Métropole et de la Gironde mais le secteur est plutôt naissant et bien moins développé que dans la région Pays de la Loire, par exemple.

« Il y a une demande bien au-delà de l’offre », assure Sandrine Larrouy-Castéra, cofondatrice de la société avec Audrey Oranger. Elle a travaillé successivement pour la Lyonnaise des Eaux et Liséa, le concessionnaire de la ligne LGV Bordeaux-Paris et a participé dans ce cadre à énormément de visites de chantiers. Son analyse, c’est que les Journées du patrimoine ou les portes ouvertes annuelles ne suffisent pas à satisfaire l’appétit des habitants pour le tourisme industriel et beaucoup de visites restent encore difficiles d’accès, confidentielles. Mais « c’est aussi la rareté qui fait l’intérêt de ces lieux », confie-t-elle, soulignant l’attrait pour des sites habituellement fermés au public.

>> A lire aussi : Hauts-de-France: Un guide touristique du patrimoine industriel

Pour les entreprises, « un outil de communication et de dialogue »

« Les habitants de la région et de la Métropole sont curieux vis-à-vis des produits qu’ils consomment au quotidien », assure Sandrine Larrouy Castéra. Et les entreprises aussi trouvent leur intérêt dans ces visites qui sont « un outil de communication et de dialogue », souligne la cofondatrice.

La fonderie des cyclopes montre son savoir-faire aux visiteurs.
La fonderie des cyclopes montre son savoir-faire aux visiteurs. - Com&Visit

Il permet à l’entreprise de mettre en valeur ses savoirs faires et de diversifier le public accueilli sur le site. « Et il peut même répondre à certaines problématiques de recrutements », glisse-t-elle.

>> A lire aussi : Tourisme industriel: Le Routard lance son premier guide des entreprises

La société dont le site s’appelle bienvenueeencoulisses.com propose aux entreprises de définir des parcours de visites ou d’organiser des journées portes ouvertes dédiées à de l’événementiel. Un catalogue d’offres récurrentes de visites est aussi en préparation.

D’ici la fin de l’année, la société espère proposer dix visites guidées à ses clients avec de nouvelles visites tous les mois. A ce stade, des guides formés seront recrutés pour assurer les visites.

La première visite sur le site de la Fonderie des Cyclopes aura lieu le jeudi 6 juillet de 11 h à 12 h, celle sur Darwin se tiendra le samedi 8 juillet de 15 h à 17 h et celle au sein du Relais mercredi 12 juillet de 14 h 45 à 15 h 45.

 

Si on met à part le secteur des Vins et Spiritueux, l'association de la visite d'Entreprise,  estime que plus de 200 entreprises sont  ouvertes de manière régulière à la visite à l’échelle de la nouvelle région Nouvelle-Aquitaine, avec en tête le secteur de l'alimentaire et de l'artisanat. 

En Gironde, la visite de l’imprimerie Sud-Ouest attire en moyenne 4.000 personnes par an et la centrale EDF du Blayais a accueilli plus de 3 300 visiteurs en 2016. La Maison Meneau, fabricant de sirops et de boissons, la Source des Abatilles, ou encore les chocolatiers-pâtissiers des Bouchons de Bordeaux ouvrent aussi leurs portes au public.