Gironde: Elle achète deux places pour voir Céline Dion et se fait arnaquer 650 euros

ARNAQUE La victime pense porter plainte...

Laetitia Dive

— 

La star canadienne se produit ce jeudi soir au Matmut Atlantique.
La star canadienne se produit ce jeudi soir au Matmut Atlantique. — PHILIPPE LOPEZ / AFP

Cette habitante de Léognan pensait simplement faire une surprise à sa sœur en lui offrant une place pour le concert de Céline Dion qui se tient ce jeudi soir au Matmut-Atlantique. Mais elle attend toujours les billets…

La victime de cette arnaque a raconté à Sud Ouest s’être connectée un samedi soir sur le site  Cultura, qui met des tickets de concert en pré-vente. C’est là qu’une nouvelle fenêtre s’ouvre subitement et indique qu’il reste quatre places en Carré Or, soit devant la scène. Sur cette même page, un chronomètre défile, indiquant qu’il ne lui reste que quelques minutes pour saisir cette occasion.

Une entreprise immatriculée dans un paradis fiscal

Malgré le prix (224 euros la place), elle décide de cliquer, pensant qu’il s’agit d’une offre du site Cultura. Mais après avoir payé en ligne, elle réalise qu’elle vient de passer commande sur un site appelé Viagogo. La mauvaise surprise ne s’arrête pas là : des taxes s’ajoutent sur la note finale et le montant total de sa dépense atteint 650 euros.

>> A lire aussi : Le Matmut Atlantique accueille son premier concert ce jeudi avec Céline Dion

N’ayant aucun recours pour revenir en arrière sur le site, elle fait alors opposition. Mais il est trop tard : la somme a déjà été débitée. Après avoir envoyé plusieurs mails au site Viagogo, la victime reçoit un jour la visite d’un livreur qui lui remet une enveloppe. A l’intérieur, un message lui indique que ses billets auraient été envoyés à une autre personne dans le Limousin… mais les recherches qu’elle fait lui indiquent vite qu’il s’agit d’une identité fictive.

Depuis, la Léognanaise a multiplié les tentatives pour entrer en contact avec Viagogo, entreprise immatriculée dans le paradis fiscal du Delaware, aux Etats-Unis. En vain. Elle souhaite désormais porter plainte.