VIDEO. Bordeaux: Comment le quartier Euratlantique va transformer la ville

URBANISME Le quartier Euratlantique, en cours de construction autour de la gare, a été pensé pour la LGV qui entre en service ce dimanche...

Mickaël Bosredon

— 

Projet de grande place publique dans le futur quartier du Belvédère, dans le périmètre Euratlantique à Bordeaux Lancer le diaporama
Projet de grande place publique dans le futur quartier du Belvédère, dans le périmètre Euratlantique à Bordeaux — GGau-A2studio

L’inauguration de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) entre Tours et Bordeaux ce samedi, et sa mise en service dimanche, sera aussi un grand moment pour l’EPA (Etablissement public d’aménagement) Euratlantique. Certes, l’immense périmètre (738 hectares) autour de la gare est loin d’être achevé, mais c’est bien pour cette LGV qu’il a été pensé.

>> A lire aussi : Bordeaux: Une vingtaine de projets d'hôtels en cours dans la ville

« L’établissement public a été créé en 2010, et le projet court jusqu’en 2030, rappelle Marion Le Fur, d’Euratlantique. Un tiers des projets de bureaux, qui portent sur 500.000 m2 en tout, sont engagés. » La Caisse d’Epargne vient notamment d’inaugurer son nouveau siège régional, de 11.000 m2.

Mais Euratlantique, ce n’est pas qu’un quartier de bureaux. C’est la transformation d’une ville qui est en marche. 20Minutes fait le point sur tout ce qu’il faut savoir sur ce périmètre.

Des tours. Ce ne sera pas Dubaï non plus. Mais plusieurs tours supérieures à 50 m de hauteur sont programmées au sein d’Euratlantique. Innova proposera ainsi neuf étages de bureaux, surplombés de sept étages de logements. Cette tour de 55 m portée par le groupe Carle se situera à proximité de la gare et des berges de la Garonne.

La tour Hyperion, d’une hauteur de 57 m, sera, elle, l’une des tours en ossature bois les plus hautes du monde. A la croisée des rues Carle Vernet et d’Armagnac, elle abritera 82 appartements et des bureaux. Ce projet est porté par Eiffage et conçu par l’architecte Jean-Paul Viguier.

Kaufman & Broad a par ailleurs été désigné pour construire une autre tour de 50 m de haut, à 80 % en bois, sur un îlot proche de celui d’Hyperion. La tour Silva devrait être livrée après 2020.

Des gestes architecturaux. Ces deux tours marqueront le quartier par leur architecture. Mais d’autres infrastructures entendent marquer le quartier de leur empreinte. A commencer par la Meca, bâtiment regroupant les agences culturelles du conseil régional, mais qui sera aussi ouvert au public. Installé quai de Paludate, le bâtiment a été dessiné par le cabinet d’architectes danois BIG. Il doit être livré en 2019.

>> A lire aussi : Bordeaux: Le bâtiment de la future Meca sera «une œuvre d'art aussi belle de jour que de nuit»

Autre monument très attendu, le pont Jean-Jacques Bosc, qui reliera Bègles et Floirac. Le chantier de réalisation du pont en lui-même devrait quant à lui débuter à la fin de l’année 2017, pour une mise en service prévue à l’horizon du second semestre 2020.

Le Belvédère, un quartier entièrement créé. Si les projets au sein d’Euratlantique s’insèrent globalement dans l’urbanisme existant, l’un d’eux sera créé de toutes pièces : le futur quartier du Bevédère, sur la rive droite au débouché du pont Saint-Jean. Sur 9 hectares, Nexity, qui a remporté l’appel d’offres dans un groupement avec l’architecte Mathis Güller, va construire 1.300 logements et 50.000 mètres carrés de bureaux d’ici à 2024. Une première tranche sera livrée dès 2021. « C’est exceptionnel de monter un tel projet, assure Camille Alla, directrice générale de Nexity Aquitaine et Bordeaux, et nous avons la pression car nous n’avons pas le droit de nous rater et les enjeux sont très importants. »

>> A lire aussi : Bordeaux: Nexity construira le quartier Belvédère, rive droite, Eiffage la tour en bois près de la gare

Dans ce quartier qui offrira « de très belles vues sur les façades du Bordeaux du 18e siècle » Nexity a fait le choix de la sobriété. « L’architecture répondra à la ville de pierre, il n’y aura donc rien d’ultra-moderne pour ne pas choquer les Bordelais. » Le quartier s’organisera autour d’une place centrale « avec beaucoup de commerces en rez-de-chaussée » et une salle de spectacle de 2.000 m2. « Nous sommes en pourparlers avec les gérants de la Bellevilloise à Paris pour monter un projet similaire à cette salle, qui propose concerts, spectacles et restauration. » Un transport en commun en site propre reliera ce quartier à la gare, via le pont Saint-Jean.

Des prix maîtrisés. Les promoteurs ont eu pour consigne de réserver une part conséquente des logements à la vente à des prix maîtrisés - pas plus de 3.000 euros le mètre carré -. « Et même moins à certains endroits, grâce à une TVA à 5,5 % » souligne Camille Alla, directrice générale de Nexity Aquitaine et Bordeaux. « La réussite d’Euratlantique reposera sur cette maîtrise des prix, car il y aura de fait une majorité de propriétaires occupants. » Cela n’empêchera pas pour autant quelques envolées tarifaires pour certains appartements de luxe en dernier étage avec terrasses…

Le quai de Paludate à Bordeaux entièrement repensé. La Meca sera le phare du quartier sur les quais rive gauche. Mais c’est l’ensemble des quais qui sera requalifié, avec la création de commerces dans la halle Boca (les anciens abattoirs), ou encore la construction d’un hôtel Hilton Garden Inn. L’immense discothèque La Plage (10.000 m2) ne devrait du coup pas rester à cet endroit. Des discussions sont engagées pour son déménagement d’ici à 2020. Reste à savoir si ce sera dans le quartier ou pas.

Des équipements. Plusieurs écoles et crèches sont au programme, ainsi qu’au moins un collège. Une piscine, exploitée par UCPA, ouvrira par ailleurs ses portes sur les berges de la Garonne, rive gauche.