Les profs du secondaire redoutent la rentrée prochaine

O. D. - ©2008 20 minutes

— 

Moins d'enseignants, davantage d'heures de travail, des classes plus chargées et un développement de l'accompagnement individualisé pour les élèves. L'équation n'est pas simple à résoudre, et pourtant, c'est ce que l'on va demander aux professeurs des collèges et lycées à la rentrée prochaine. En effet, le rectorat a annoncé vendredi la suppression de 31 postes et la transformation de 155 postes en heures supplémentaires (lire notre édition d'hier).

« En réalité, c'est 186 postes en moins, commente Patricia Escapil de l'Unsa, car les professeurs vont devoir faire des heures supplémentaires et donc avoir des classes en plus. » Par ailleurs, pour le syndicat, les cas de classes surchargées vont être plus nombreux en 2008. Ainsi le lycée Condorcet, à Bordeaux, craint la suppression de deux classes et demi, ce qui alourdirait les effectifs dans les classes restantes. L'établissement en saura plus sur son avenir début février.