Bordeaux: Un site pour tester des hydroliennes fluviales et une nouvelle centrale photovoltaïque dans les tuyaux

ENVIRONNEMENT Le premier site mondial de test grandeur nature pour des hydroliennes fluviales entre dans sa phase d’exploitation, tandis qu’Alain Juppé vient d’annoncer la création d’une nouvelle centrale photovoltaïque pour Bordeaux…

Mickaël Bosredon

— 

Site d'expérimentation d'hydroliennes fluviales Seeneoh à Bordeaux
Site d'expérimentation d'hydroliennes fluviales Seeneoh à Bordeaux — SEENEOH/geokali

La société grenobloise Hydroquest sera le premier industriel à plonger une hydrolienne dans la Garonne, sur le site d’expérimentation Seeneoh (Site expérimental estuarien national pour l’essai et l’optimisation d’hydroliennes) de la société bordelaise Energie de la Lune, d’ici à la fin de l’année. Marc Lafosse, le dirigeant de l’entreprise, porte le projet Seeneoh depuis 2011. Il s’agit d’un site d’expérimentation pour les industriels qui développent des hydroliennes fluviales et estuariennes, installé en aval du pont de Pierre à Bordeaux. Il pourra accueillir jusqu'à trois machines simultanément.

Site d'expérimentation d'hydroliennes fluviales Seeneoh à Bordeaux
Site d'expérimentation d'hydroliennes fluviales Seeneoh à Bordeaux - SEENEOH/geokali

 

>> A lire aussi : Le site d’expérimentation d’hydroliennes bientôt à l’eau à Bordeaux

Le site est particulièrement propice aux tests d’hydroliennes, en raison de la force des courants à cet endroit, et des courants bidirectionnels. Après plusieurs années d’études et d’installation des plateformes d’accueil pour des hydroliennes, le site est enfin entré dans sa phase d’exploitation en février dernier. Les industriels intéressés n’ont plus qu’à venir y brancher leurs machines, s’économisant ainsi cinq années de lourdeurs administratives et techniques.

Suivi environnemental

Energie de la Lune propose en plus un suivi matériel et environnemental des hydroliennes installées, mesurant notamment l’impact sur la biodiversité et la résistance des machines.

>> A lire aussi : Un projet d'énergie houlomotrice pour le port de Bayonne

Hydroquest y installera avant la fin de l’année une hydrolienne estuarienne de 80 KW. « Une hydrolienne marine est accrochée au fond de l’eau, et capte les différents courants, tandis qu’une hydrolienne fluviale est accrochée à une barge et ne capte qu’un seul sens de courant, explique Jean-François Simon, président d’Hydroquest. Une hydrolienne estuarienne, c’est les deux à la fois : elle est accrochée à une barge et exploite les différents courants. »

« L’avantage de l’hydrolienne est qu’elle fournit de l’énergie en continu »

La machine sera testée à Bordeaux durant un an, et pendant ce temps elle sera raccordée au réseau électrique de la ville, permettant notamment d’alimenter une borne pour voiture électrique.

« L’avantage de l’hydrolienne, poursuit Jean-François Simon, est qu’elle fournit de l’énergie en continu, contrairement aux autres énergies renouvelables comme le photovoltaïque, et son impact visuel et environnemental est moindre. » Son coût de production se situe entre 50 et 200 euros/Mwh. Reste à connaître le coût de rachat de cette énergie, qui n’est pas encore uniformisé en France.

Une centrale photovoltaïque produisant la consommation électrique d’environ 50.000 personnes

Si la technologie de l’hydrolienne fluviale est encore en phase d’expérimentation, celle du photovoltaïque est plus aboutie. Bordeaux s’est déjà dotée d’une centrale,installée sur le parking du Parc des expositions.

Alain Juppé a annoncé lundi qu’une autre centrale, « plus grande encore », est en projet. Elle pourrait voir le jour sur le site de la décharge en post-exploitation de Bordeaux-Labarde. La société JP Energie Environnement se propose en tout cas de réaliser cette centrale et d’en assurer l’entretien et l’exploitation.

Il s’agirait alors d’une des dix plus grandes centrales photovoltaïques de France. Sa puissance s’élèverait à 57 MW permettant de produire 75 GWh d’électricité par an, soit la consommation électrique d’environ 50.000 personnes ou de l’éclairage public de toute la métropole.

>> A lire aussi : Gironde: Inauguration de la plus grande centrale photovoltaïque d'Europe à Cestas

La centrale du parc des expositions a une puissance totale de 12 MW, et la plus grande centrale d’Europe, située en Gironde à Cestas, de 305 MW.