Femme retrouvée morte à Bordeaux: La garde à vue du compagnon levée

FAITS DIVERS L'autopsie réalisée sur le corps de la victime de 79 ans ne permet pas de déterminer la cause du décès, d'accréditer la thèse criminelle et d'exclure l'origine naturelle ou accidentelle du décès selon le parquet...

Mickaël Bosredon

— 

Une voiture de police. Illustration.
Une voiture de police. Illustration. — H. Menal - 20 Minutes

L’autopsie sur le cadavre d’une femme de 79 ans, retrouvé mercredi dans un véhicule stationné dans le quartier de Caudéran à Bordeaux, n’a pas permis de faire avancer l’enquête. Le parquet de Bordeaux indique en effet ce vendredi matin que « les investigations et notamment les résultats de l’autopsie réalisée sur le corps de la victime ne permettent pas en l’état de déterminer la cause du décès, d’accréditer la thèse criminelle et d’exclure l’origine naturelle ou accidentelle du décès. »

>> A lire aussi : Une femme retrouvée morte et mutilée, son compagnon, délirant, dit avoir « mangé ses yeux » avant de se rétracter

« En conséquence, poursuit le parquet, la garde à vue en cours depuis mercredi est levée ce vendredi matin et le parquet va ouvrir dès aujourd’hui une information judiciaire pour recherche des causes de la mort afin de poursuivre dans un autre cadre les investigations de fond et médico-légales. »

Le compagnon de la victime avait tenu des propos délirants

Le compagnon de la victime, âgé de 69 ans, avait été placé en garde à vue mercredi. Il avait tenu des propos délirants aux policiers, affirmant avoir « mangé les yeux » de la victime, avant de se rétracter.

La septuagénaire, qui vivait avec son compagnon et un chien rue Basque à Caudéran, avait été découverte nue et ses mutilations au visage laissent penser à une attaque par un animal. Selon Sud Ouest, il semblerait que la septuagénaire, atteinte de la maladie d’Alzheimer, et dont l’état général de santé était dégradé, soit morte plusieurs jours avant sa découverte.