VIDEO. Périgueux: Pour une histoire de «hand spinner», un père de famille agresse des enseignants

FAITS DIVERS L’homme a été condamné à 120 heures de travail d’intérêt général…

Laetitia Dive

— 

Le père aurait vu son fils se faire agresser pour son jouet.
Le père aurait vu son fils se faire agresser pour son jouet. — Philippe Lopez / AFP

A la barre du tribunal correctionnel de Périgueux, ce père de famille a reconnu avoir perdu son « sang-froid » en pleine récréation à l’école Notre-Dame-de-Sanilhac, et cela devant des dizaines d’enfants.

Le 1er juin dernier, il était passé en voiture à proximité de l’établissement de son fils. Il aurait alors vu un « grand » agresser son enfant de six ans afin de lui dérober son hand spinner, le jeu du moment dans les cours de récré.

>> A lire aussi : >> A lire aussi: Quand les toupies «hand spinner» donnent le tournis aux profs

Jet de pierre et insultes

Malgré l’intervention d’un surveillant, il a tout de même souhaité s’en mêler et aller voir son fils, mais une enseignante a retenu ce dernier par le bras selon les faits rapportés par Sud Ouest.

Le père de 41 ans est alors rentré dans une colère noire, obligeant le personnel de l’établissement à rassembler les enfants de l’autre côté de la cour. Il a d’abord lancé une pierre en direction d’une institutrice avant de l’insulter copieusement. Puis il s’en est pris au grillage de l’école et a prononcé des menaces de mort à l’encontre du directeur selon certains témoins.

>> A lire aussi : Le «hand spinner», la toupie qui fait tourner la tête des petits et grands

Le tribunal l’a finalement condamné à une peine de trois mois d’emprisonnement assortis d’un sursis. Celle-ci est conditionnée à l’exécution de 120 heures de travail d’intérêt général.