Bordeaux: Une étude montre que Darwin soutient 900 emplois sur la Métropole

ECONOMIE Le cabinet conseil en développement durable Utopies a évalué l'impact socio-économique du projet Darwin, installé sur la rive droite Bordelaise...

Elsa Provenzano

— 

L'impact économique de Darwin a été mesuré par le cabinet conseil en développement durable, Utopies.
L'impact économique de Darwin a été mesuré par le cabinet conseil en développement durable, Utopies. — E.Provenzano / 20 Minutes

Darwin se présente comme « un écosystème ». Le groupe Evolution qui le porte a investi des friches de la rive droite Bordelaise, achetées en 2009, et elles accueillent aujourd’hui des co-workings, des lieux de restauration, d’événementiels, d’artisanat, de sports urbains, de productions artistiques et culturelles ainsi qu’une ferme urbaine et un village d’hébergement d’urgence. L’entreprise est saluée unanimement pour ses vertus écologiques mais une étude menée par le cabinet conseil en développement durable Utopies, et dont les résultats viennent d’être livrés, montre qu’elle contribue aussi au développement économique territorial, au-delà de son propre chiffre d’affaires.

>> A lire aussi : Bordeaux: Franz Ferdinand et Nekfeu se partageront la scène du Ocean Climax Festival

Que dit l’étude ?

Le cabinet Utopies s’est installé dans les locaux de Darwin et c’est à l’occasion de cette rencontre avec les fondateurs du projet que l’idée d’une étude complète sur l’impact socio-économique de cet « écosystème » a été lancée. L’occasion de « donner des chiffres fiables, grâce à une méthode robuste d’évaluation », estime Jean-Marc Gancille, cofondateur de Darwin.

>> A lire aussi : Bordeaux: Les 40 associations de Darwin mobilisées pour rester sur le site de la Caserne

Au-delà des plus de 500 emplois directs, l’étude met à jour 1.556 emplois soutenus (comprenant les emplois directs, indirects et induits) par Darwin dont un peu moins de 900 (874 exactement) sur la Métropole Bordelaise. « On n’imaginait pas un tel ruissellement, au-delà de nos emplois directs, se réjouit Jean-Marc Gancille. Certaines de nos activités sont perçues comme marginales alors qu’elles ont une réelle utilité économique ».

Le Magasin Général de Darwin s’approvisionne à 150 kilomètres à la ronde pour 75 % de ses produits. « Un modèle comme le nôtre, plus ancré dans le territoire, crée 25 % d’emplois en plus, c’est un enseignement extraordinaire », souligne le cofondateur. Ainsi à titre d’exemple le Magasin Général soutient 136 emplois dans l’économie française alors qu’un restaurant standard en soutien 109, selon les données du cabinet de conseil.

Darwin renforcé dans son modèle

Des résultats qui confortent les choix de Darwin en termes de développement local alors qu’un bras de fer est engagé avec la métropole pour que certaines des associations implantées à Darwin et menacées par un projet immobilier futur, soient intégrées au projet de ZAC Bastide Niel. Actuellement aucune solution de relocalisation pour ces structures n’a été trouvée. D’autres associations sont en discussion avec Domofrance pour que leur présence sur le site soit pérennisée. 

>> A lire aussi : VIDEO. Bordeaux: Au skate park de Darwin, de nouveaux adhérents viennent s'inscrire « tous les week-ends »

Dans les « Magasins Généreux », une parcelle de 9 000 m2 dont Darwin vient de signer la promesse de vente, de nouvelles activités sont prévues (coworking, Fablab, lieu de diffusion culturelle, auberge de jeunesse etc.). Et plus tard, une cinquantaine de logements mutualisés sont aussi prévus à proximité du site. Bref, Darwin compte bien intensifier ses activités et continuer à démontrer la pertinence de son modèle économique.