Nouvelle-Aquitaine: Le septuagénaire organisait de faux lotos, et empoche 195.142 euros

JUSTICE L’ancien cheminot a été jugé par le tribunal d’Angoulême…

L.D.

— 

Des cartons de loto. Illustration.
Des cartons de loto. Illustration. — Gerard Julien - AFP

Un septuagénaire comparaissait devant le tribunal correctionnel d’Angoulême ce mardi. Son tort ? Avoir organisé 86 lotos illégaux entre 2012 et 2015 dans plusieurs départements : la Charente, les Deux-Sèvres et la Vienne.

Selon La Charente Libre, ce business lui aurait rapporté 195.142 euros. A la barre, il a expliqué avoir organisé ces lotos pour financer son association qui aide les personnes atteintes de fibromyalgie, une maladie qui cause des douleurs diffuses dans le corps. Il avait créé cette structure car sa femme souffrait de ce mal.

Une activité non-déclarée

Mais les lotos organisés par le prévenu s’apparentaient plus à de l’exploitation illégale d’une maison de jeux de hasard qu’à une petite loterie de quartier : n’importe qui pouvait y participer et les lots y étaient coûteux. C’est un anonyme qui a fini par dénoncer son activité illicite car non déclarée.

>> A lire aussi : Sud-Ouest: Ils épluchent les avis de décès et cambriolent durant les enterrements

Son cas a été traité avec d’autant plus de sérieux qu’il s’agit d’une récidive : le septuagénaire avait été condamné en 2013 pour les mêmes faits. Ancien cheminot, il touche une retraite mensuelle de 800 euros mais a assuré aux juges ne pas s’être enrichi avec ses lotos : il aurait utilisé l’argent pour payer des cures à des malades dont il n’a pas souhaité révéler le nom. La décision du tribunal sera rendue le 13 juin.

>> A lire aussi : Bordeaux: 18 mois de prison ferme pour l'organisateur d'un réseau de fraudes aux aides sociales