« L'épreuve m'a transformée »

- ©2008 20 minutes

— 

Nathalie Lafaye, 38 ans

A ouvert un magasin de retouches à Saint- Sulpice-de-Faleyrens.

« L'antenne emploi a d'abord voulu m'orienter vers le métier d'auxiliaire de vie, mais je me suis rendue compte qu'il y avait peu de débouchés. J'étais passionnée de couture, alors j'ai décidé de créer mon entreprise. Moi qui étais plutôt timide, je me suis démenée sans attendre. Cette épreuve m'a transformée. J'ai investi toute ma prime de licenciement dans ce magasin. Pour le moment, mon activité ne me permet pas encore de me payer, mais j'ai la chance d'avoir un mari qui travaille. J'ai gardé le contact avec quelques anciennes collègues. L'une d'entre elles a trouvé un CDD, une autre a fait une formation auxiliaire de puériculture mais elle n'a pas d'enfants à garder. Elle est consi­dérée comme reclassée, mais pour moi une for­mation n'est pas un reclassement. »