Bordeaux: «Le caresseur» d'enfants a écopé de cinq ans de prison ferme

FAITS DIVERS Il possède l'allure d'un adolescent...

GC

— 

Il s'en prenait aux enfants à la sortie de l'école. Illustration.
Il s'en prenait aux enfants à la sortie de l'école. Illustration. — Alexandre GELEBART/REA

Mickaël Schweitzer comparaissait mercredi devant le tribunal correctionnel de Bordeaux pour une série d’agressions sexuelles commises début 2016. Surnommé « le caresseur de Saint-Augustin », il avait semé la panique dans les rangs parentaux en agressant cinq collégiennes prépubères à la sortie de l’école. Il a écopé de cinq ans de prison ferme.

Il avait déjà été condamné à trois ans de prison ferme pour des faits similaires. Cela ne l’a pas empêché de recommencer raconte Sud-Ouest. La main gantée de bleu, il avait touché fesses, hanches ou poitrine avant de prendre la fuite.

>> A lire aussi : Yvelines: Un enseignant soupçonné de viol et d'agressions sexuelles sur plusieurs élèves

Dénoncé par sa nièce

D’abord placé en détention provisoire, il avait été remis en liberté et mis sous surveillance électronique. Il en avait profité pour récidiver et faire sept nouvelles petites victimes, auxquelles s’est ajoutée sa nièce qui l’accuse elle aussi d’actes sexuels. Ce qui lui valait de comparaître une nouvelle fois mercredi. Il a fallu attendre 13 plaintes pour que les propos de la nièce du « caresseur » soient reconnus.

>> A lire aussi : Hauts-de-Seine: Un prêtre soupçonné d’attouchements sexuels sur une lycéenne à Puteaux