Ligue 1: A Bordeaux, les supporters marseillais vont devoir se faire discrets

FOOTBALL La préfecture de Gironde a publié un arrêté strict pour empêcher les débordements...

Laetitia Dive

— 

Toute banderole ou écharpe aux couleurs de l'OM est prohibée.
Toute banderole ou écharpe aux couleurs de l'OM est prohibée. — Anne-Christine Poujoulat / AFP

Ils seront présents mais ne devront pas faire d’émules. Alors que les Girondins reçoivent les joueurs de l' OM dimanche à 21h dans un match capital pour les deux équipes (la qualification pour la Ligue Europa est en jeu), seuls 400 supporters phocéens ont été autorisés à faire le déplacement au Matmut-Atlantique... sous escorte policière.

Circulation interdite en centre-ville

Les indépendants, eux, sont interdits de déplacement : la préfecture a publié un arrêté dans lequel elle interdit de porter « une écharpe, un insigne, ou toute autre pièce de vêtement » de l’OM à toute personne présente dans le centre-ville ou à proximité du stade Matmut-Atlantique entre dimanche à minuit et lundi à 8h. Même topo pour les chants propres au club marseillais.

>> A lire aussi : Droits TV: Mais dis donc, ça va nous coûter combien de mater du foot à la télé?

La préfecture justifie cette décision par « l’antagonisme » qui existe entre les deux groupes de supporters. L’arrêté vise à empêcher que les incidents qui ont eu lieu depuis 2009 se reproduisent : à l’époque, les supporters phocéens s’en étaient pris à coups de pierres aux cars bordelais lors de leur arrivée au stade Vélodrome. Lors des rencontres suivantes, des rixes ont éclaté à plusieurs reprises et les autorités ont constaté de multiples dégradations.

Malgré ces interdictions, le match se jouera à guichets fermés : près de 40 000 spectateurs sont attendus, alors que Bordeaux espère maintenir son invincibilité à domicile face à l’OM pour… la quarantième année d’affilée.

>> A lire aussi : «C'est la télé qui rend gros!» Fabrice Apruzesse, star d'un Bordeaux-OM, icône du football vrai