Il faut continuer à lever le pied

O. Dupont - ©2008 20 minutes

— 

La rocade à 90 km/h, c'est pour toujours. Le préfet de Gironde Francis Idrac s'est montré satisfait de l'impact de la diminution de la limitation de vitesse sur la rocade de 110 km/h à 90 km/h depuis juin dernier. Malgré une augmentation constante du trafic en un an - 4 % de part et d'autre du pont d'Aquitaine et 2 % pour le reste de la rocade -, les attentes ont été dépassées. « Le nombre d'accidents a baissé de 19 % sur la rocade. On a constaté une légère amélioration de la fluidité du trafic et une baisse de la pollution atmosphérique », a indiqué le préfet, hier.

En effet, la préfecture aurait enregistré une baisse d'heure-kilomètre de bouchons de 11 % en novembre et de 17 % en décembre, par rapport à 2006. De son côté, l'Airaq a enregistré une baisse d'émissions d'oxyde d'azote de 26 % et de 37 % de monoxyde de carbone. Moins de pollution, de bouchons et d'accidents : le tiercé gagnant qui confirme la nécessité de cette mesure. Et le tout pour une perte de temps estimée à cinq minutes pour le tour complet de la rocade et une à deux minutes pour un tiers du parcours.

En revanche, depuis juin, les automobilistes n'apprécient pas de rouler à la même vitesse que les camions, car cela crée un sentiment d'insécurité et il faut souvent dépasser les limitations pour les doubler. Le préfet a donc annoncé hier que la vitesse des camions passerait de 90 km/h à 80 km/h dès mardi prochain. D'autres mesures (interdiction de dépasser et limitation de vitesse) interviendront ce jour sur la N 10, l'itinéraire Poitiers-Espagne.