Les salariés de l'hôpital Cadillac tiennent bon face à la direction

Sophie d'Ambra - ©2008 20 minutes

— 

Une semaine après avoir commencé, la grève à l'hôpital psychiatrique de Cadillac ne mollit pas. Lundi, une soixantaine de salariés ont même durci leur mouvement en organisant un piquet de grève à l'entrée de l'établissement.

Alors que le comité technique d'établissement a été annulé, des négociations avec la direction doivent cependant avoir lieu aujourd'hui. Elles porteront notamment sur les problèmes récurrents de sur-occupation des lits, de la détérioration des locaux et du manque de personnel. « Le personnel soignant en a ras le bol de ne pas pouvoir travailler correctement, le budget de l'hôpital est géré sur leur dos », affirme Franck Sinet, membre du collectif qui regroupe les syndicats, les médecins et l'association Et si on soignait. De son côté, la direction n'a pas souhaité communiquer sur le sujet. Le bras de fer semble donc bel et bien engagé.