Faux accent, faux contrat, faux père «All Black»...Un faux rugbyman sévit dans le Sud-Ouest

RUGBY Dans plusieurs villes, cet homme s'est fait passer pour un rugbyman pro pour arnaquer ses victimes...

Laetitia Dive

— 

L'escroc n'aurait jamais enfilé de crampons pour jouer au rugby...
L'escroc n'aurait jamais enfilé de crampons pour jouer au rugby... — Thierry Zoccolan
  • A Bayonne et à Agen, il a menti pour obtenir des logements et de l'argent
  • L'escroc serait désormais à Rennes

Il est passé à Bayonne, puis s’est rendu à Agen où les choses se sont compliquées pour lui. « Ici, il a été en garde à vue pendant moins de 24 heures début avril. On pensait qu’il serait poursuivi mais comme il n’a pas de casier judiciaire, le parquet a décidé de lui donner une chance et s’est contenté d’un rappel à la loi », explique-t-on au commissariat de police d’Agen.

« Avec le logo du club dessus »

Depuis quelques mois, un homme originaire de Marseille se déplace d’une ville à une autre en se faisant passer pour un rugbyman professionnel franco-néozélandais. C’est grâce à cette fausse identité qu’il parvient à arnaquer ses victimes.

« On a été alertés par la personne qui lui louait un logement et qui est venue déposer plainte, explique le commissariat d’Agen. Il lui avait fait croire qu’il était joker médical au SU Agen et lui a même présenté un faux contrat. Franchement, c’était très bien fait, avec le logo du club dessus ».

Habité par son rôle, le jeune homme va même jusqu’à s’exprimer avec un faux accent néo-zélandais et parvient à se faire accompagner jusqu’au centre d’entraînement du SUA par sa propriétaire, afin que le mensonge soit parfait.

Des aveux

« Avec nous, il a rapidement avoué, raconte un fonctionnaire de police d’Agen. On a donc prévenu le club qui n’était pas au courant de tout ça et a aussi porté plainte ». D’autant que le malfaiteur avait fait envoyer la facture de ses trois premières nuits à Agen, passées dans un hôtel, à la comptabilité du SUA… L’hôtelier n’a néanmoins pas porté plainte.

>> A lire aussi : Bordeaux: Et si le football américain s'implantait durablement en France ?

Selon le commissariat agenais, le jeune homme avait utilisé les mêmes procédés à Bayonne : « C’est un vrai affabulateur, il a fait croire à certaines personnes que son père était un ancien All Black ». A priori, sa carrure l’aurait aidé à justifier de sa passion pour le ballon ovale : « C’est un gaillard, quand on le voit on peut y croire ».

Autre arnaque dans le Pays Basque

Selon La Dépêche, il serait resté près de cinq mois dans le Pays Basque où il aurait arnaqué plusieurs personnes, à commencer par son colocataire à qui il doit plusieurs mois de loyer. « Il y a aussi une jeune fille qui s’est fait avoir, raconte la police. Il lui aurait dit en pleurs qu’il devait rentrer voir son père en Nouvelle-Zélande en urgence ». Naïvement, elle lui aurait alors avancé une grosse somme d’argent.

C’est après avoir senti une certaine méfiance à son égard qu’il aurait quitté Bayonne pour Agen. Mais en dépit de son passage devant le tribunal de Lot-et-Garonne, l’escroc aurait à nouveau disparu et serait parti pour Rennes où il pourrait user de la même technique. Car tant qu’il n’est pas condamné, rien ne permet aux autorités de l’arrêter. « A force, on imagine quand même qu’il va finir par se faire remarquer dans le milieu », estime un agent. Les clubs bretons sont prévenus.

>> A lire aussi : Rugby: Un ancien joueur australien accuse son club de l'avoir trop exposé à des commotions cérébrales