Gironde: La PME Cacolac mise sur le filon du bio avec une nouvelle boisson chocolatée

ECONOMIE Disponible à partir de la fin du mois de mai, « le Cacolac chocolat bio » est un peu moins sucré et un peu plus chocolaté que la boisson traditionnelle...

Elsa Provenzano
— 
Christian Maviel est le directeur de la PME Cacolac, installée à Léognan, en Gironde.
Christian Maviel est le directeur de la PME Cacolac, installée à Léognan, en Gironde. — Cacolac

Au plus tard à la fin du mois de mai, les consommateurs pourront découvrir dans les rayons des supermarchés la dernière née des boissons chocolatées de l’usine de Léognan: « Cacolac chocolat bio ». Sans s’écarter du goût du Cacolac traditionnel, plébiscité par les consommateurs historiques, la nouvelle recette bio est « moins sucrée et plus chocolatée », relève Christian Maviel, directeur de Cacolac, crée en 1964.

>> A lire aussi : Bordeaux: La marque Cacolac boit du petit lait

« Le marché est vraiment mature »

Si la PME Girondine a décidé de franchir le pas et de se lancer sur le marché du bio c’est qu’elle estimait avoir déjà fait « la moitié du chemin » avec sa recette traditionnelle et revendique 85 % de ses approvisionnements en lait auprès de producteurs du Lot-et-Garonne. « Le marché est vraiment mature, on n’est plus sur l’effet marketing du début, assure Christian Maviel. Et le consommateur est aussi plus averti, il sait ce qu’il veut ».

>> A lire aussi : Bordeaux: Retour aux sources régionales pour l'entreprise Cacolac

Pour développer ce nouveau produit, elle a pris appui sur un industriel qui travaille avec un groupement de producteurs en agriculture biologique. Le prix est un peu plus cher « parce qu’il y a des contraintes supplémentaires et un peu moins de productivité », précise le directeur de Cacolac. La grande distribution a réservé un très bon accueil à la nouvelle boisson qui devra faire ses preuves auprès des consommateurs dans l’année qui vient. Elle est uniquement commercialisée en France pour le moment mais les Etats-Unis, l’Europe du Nord et le Moyen Orient, manifestent un intérêt pour ce type de produit.

>> A lire aussi : Cacolac vendra du vin en cannette dès décembre

Les cannettes de vin ont du succès à l’export

Au-delà des 6 recettes de la marque Cacolac, une vingtaine d’autres produits sont traités au sein de l’usine de Léognan, construite dès le départ pour évoluer et embouteiller différents types de boissons. Fin 2012, l’usine s’était par exemple lancée dans la production de cannettes de vins et les ventes, qui se font à 98 % à l’étranger, sont en forte augmentation. « Les Etats-Unis s’installent derrière l’Asie comme la deuxième zone consommatrice de ces canettes, précise le directeur de Cacolac. C’est un marché de 300 millions de dollars là-bas, il faut se positionner. » Ses vins dédiés à l’exportation sont des vins aromatisés et faciles à boire. Le cœur des ventes de la marque reste très majoritairement le Cacolac traditionnel lancé il y a 60 ans.

Les équipes ont été renforcées et aujourd’hui 33 personnes travaillent au sein de l’usine Girondine de 8,000 m2.