Bordeaux: Hausse record du nombre de cyclistes dans la métropole

DEPLACEMENTS La métropole de Bordeaux a enregistré une hausse de 18,6 % de la pratique du vélo au premier trimestre 2017…

Mickaël Bosredon
— 
Illustration d'un cycliste à Bordeaux.
Illustration d'un cycliste à Bordeaux. — JEAN-PIERRE MULLER / AFP

Bordeaux doit faire face à un afflux de vélos. Déjà installée dans le peloton des têtes des agglomérations cyclables, derrière Strasbourg et Nantes, Bordeaux Métropole vient de connaître une hausse record de la pratique du vélo au premier trimestre 2017, avec une augmentation de 18,6 % par rapport au premier trimestre 2016.

Ces comptages ont été effectués en différents points stratégiques de la métropole, grâce à 24 capteurs qui fonctionnent 24h/24 et 7 jours/7.

>> A lire aussi : Pour se rendre au travail, la voiture est toujours privilégiée, mais le vélo progresse à Bordeaux

Des pics de fréquentation ont notamment été constatés sur le cours de Verdun, qui a vu passer en moyenne 1.688 cyclistes par jour, dans le sens place Paul-Doumer/place Tourny, sur le cours Clemenceau, qui totalise 1.159 passages quotidiens, de la place Gambetta vers les allées de Tourny, et 817 dans l’autre sens, et sur l’avenue de la République, qui a été empruntée en moyenne par 935 cyclistes par jour, en direction de Mérignac.

7.000 cyclistes par jour sur le pont de Pierre

« On peut ajouter à cela que 7.000 cyclistes empruntent quotidiennement le pont de pierre, soit 1 vélo pour 2 voitures et même 1 vélo pour 1 voiture en heure de pointe, constate Bordeaux Métropole. Cette très forte progression du vélo est un atout pour lutter contre la congestion automobile et l’attractivité de la métropole, en particulier du centre-ville. Pour mémoire, 60 % des déplacements de moins de 2 km sont encore réalisés en voiture. »

>> A lire aussi : Le pont de pierre «est déjà prioritairement un pont à vélos», estime Juppé

Cependant l’usage du vélo est en forte progression ces dernières années : + 11 % en 2016 par rapport à 2015 (+ 22 % depuis 2014). Ce rythme de croissance correspond à un doublement de la pratique du vélo sur environ dix ans.

1.260 km de voies aménagées pour les cylistes

Le nouveau plan vélo voté par les élus métropolitains en décembre dernier « a pour ambition d’accompagner cette montée en cadence. Il vise notamment à porter la « part de marché » du vélo à 15 %, à l’horizon 2020. »

Après un premier plan vélo lancé en octobre 2012 par la métropole, un deuxième vient en effet d’être adopté par l’institution, de 70 millions d’euros pour les trois prochaines années. « On investira chaque année 500.000 euros pour le stationnement des vélos, car il faut bien le reconnaître, on est un peu débordé », reconnaissait à l’époque Alain Juppé.

Il existe désormais 1.260 kilomètres de voies aménagées pour les cyclistes, contre 650 en 2012.