Bègles mise sur les architectes d’Europan pour transformer un secteur industriel, à l'entrée de Bordeaux

URBANISME Des équipes de jeunes architectes travaillent à redessiner les contours d’un secteur de Bègles à forte densité économique. Trois lauréats seront désignés début 2018…

Elsa Provenzano

— 

Le site pour lequel le concours à idées a été lancé concerne 40 hectares.
Le site pour lequel le concours à idées a été lancé concerne 40 hectares. — Capture d'écran Google maps

Après le site de la caserne des pompiers de la rive droite de Bordeaux, c’est au tour d’un site industriel bèglais de 40 hectares de bénéficier de l’émulation créative des jeunes architectes (de moins de 40 ans) qui participent au concours Europan.

>> A lire aussi : Bordeaux: Les idées des architectes pour la caserne sans les pompiers

Ce site a été retenu parmi 10 autres en France pour sa quatorzième session consacrée à « la ville productive ». Un thème qui cadre bien avec la configuration du site bèglais, situé aux portes de Bordeaux, et sur lequel la Métropole, Bordeaux Euratlantique et la municipalité veulent conserver les activités économiques (la papeterie Siniat et la plateforme Coliposte emploient plusieurs centaines de personnes), voire en développer de nouvelles.

>> A lire aussi : Bordeaux: Des architectes de toute l'Europe planchent sur la seconde vie de la caserne

Proposer « une part de rêve réalisable »

« C’est intéressant d’avoir des propositions de jeunes architectes urbanistes européens et un regard autre sur ce secteur », estime Jean-Etienne Surleve-Bazeille, adjoint à l’urbanisme à la mairie de Bègles. Pas question de faire table rase de l’existant, les architectes sont contraints de proposer un projet qui préserve les activités économiques et prend en compte leurs contraintes. « Sur le site de la papeterie, il n’y a plus de nuisances sonores ni olfactives mais il y a une noria de camions qui y transitent », observe l’élu à l’urbanisme, qui verrait bien, par exemple, une solution pour acheminer les chargements de cartons par voie fluviale.

>> A lire aussi : Europan, un concours pour avis consultatif

Les équipes doivent relever le défi de « mêler avec élégance lieux de travail et de vie », précise l’élu et de proposer « une part de rêve réalisable », le tout en prenant en compte les fortes contraintes hydrologiques du site, proche de la Garonne. Et dans une perspective plus large, elles ne devront pas non plus perdre de vue l’objectif d’une reconquête de cette façade de 600 mètres de long sur le fleuve, à l’heure où une mutation est en cours dans ce secteur, avec l’opération d’intérêt national Euratlantique. La dernière autoroute urbaine de l’agglomération qui longe le site va par exemple être remaniée. La vitesse y sera abaissée à 50 km/h et les deux voies les plus proches du fleuve seront dédiées aux piétons et cyclistes. Et le début du chantier de transformation du site Europan devrait intervenir entre 2020 et 2022, alors que le pont Jean-Jacques Bosc sera lui mis en service en 2020.

>> A lire aussi : Bordeaux: L'aménagement des quais va se prolonger jusqu'au pont Mitterrand

Une réalisation d’ici 2030

Les architectes présenteront leurs idées pour le site en novembre 2017 et début 2018, trois équipes lauréates seront désignées. « Elles auront la possibilité d’être des acteurs de la transformation du site mais il faut qu’elles séduisent », prévient Jean-Etienne Surleve-Bazeille. C’est un jury indépendant, constitué d’architectes européens et d’experts en urbanisme qui tranchera.

Si Europan est une aubaine économique pour les collectivités, qui bénéficient d’idées proposées par des dizaines de spécialistes, elle est aussi une vitrine prometteuse pour les jeunes architectes en quête de visibilité. La transformation totale du site béglais est envisagée à l’horizon 2030, date à laquelle Bordeaux se rêve métropole millionnaire.