À Oléron, si vous présentez votre procuration, on vous offre une nuit d'hôtel

TOURISME L’offre « Je vote Oléron » est valable dans 21 établissements de l’île…

Laetitia Dive

— 

L'île espère attirer plus de vacanciers qu'il y a cinq ans avec cette promotion.
L'île espère attirer plus de vacanciers qu'il y a cinq ans avec cette promotion. — Laetitia Dive

Propriétaire de l’hôtel La Petite Plage à Saint-Georges d’Oléron, Fabrice Roux est aussi l’initiateur du projet « Je vote Oléron » : « Tout est parti d’une discussion avec d’autres propriétaires d’hébergements : tout le monde disait que les années d’élection étaient toujours plus difficiles pour les week-ends de printemps. »

« Plus de 30 % de réduction »

Pour pallier ce manque à gagner, l’hôtelier imagine une opération promotionnelle pour les quatre week-ends concernés (23 avril et 7 mai pour la présidentielle, 11 et 18 juin pour les législatives) : offrir la troisième nuit aux clients qui présentent une procuration. « C’est une belle offre : ça fait plus de 30 % de réduction. »

« On voulait rester dans une démarche citoyenne en période électorale, il fallait une opération responsable, précise Lionel Pacaud, directeur de l’office de tourisme Marennes-Oléron. C’est un message de bienvenue pour dire « si vous votez, on fait un effort pour vous ».

Pas question non plus de jouer à la police : « C’est la personne qui arrive avec sa réservation qui doit montrer sa procuration, on ne vérifiera pas pour tous les membres de la famille. Après, on peut espérer que, dans un couple, si l’un a demandé une procuration, le conjoint l’a fait aussi. »

Une première sur l’île

Au total, 21 établissements de l’île se sont joints à l’opération : huit campings et treize hôtels. « Ça a permis de fédérer les acteurs de l’hébergement, estime Fabrice Roux. On a recueilli une vraie adhésion. »

A Oléron, cette initiative est une première : « On avait encore jamais mené d’opération promotionnelle en période électorale. Et à ma connaissance, au niveau national, ça n’a pas été fait non plus », raconte Lionel Pacaud.

>> A lire aussi : Présidentielle. Pour Poutou, Mélenchon n’est «pas un adversaire», mais pas «la solution» non plus

Au-delà des hébergements, certains restaurants pourraient aussi proposer des menus thématiques ou « offrir des apéros » selon Fabrice Roux : « Douze restaurateurs vont s’engager dans cette démarche via des actions diverses autour de la campagne, en évitant les lourdeurs bien sûr ! » Lui-même est concerné, puisque son établissement comprend un restaurant gastronomique.

Pour l’instant, il est difficile de mesurer les bénéfices rapportés par l’opération : « On est encore à la phase de lancement », précise Lionel Pacaud. De son côté, le propriétaire de La Petite Plage a enregistré hier sa première réservation dans le cadre de cette offre : « C’est moi qui ai proposé la promotion aux clients, car ils n’étaient pas au courant. Ils ont apprécié le geste. »

>> A lire aussi : Présidentielle. La campagne officielle est lancée, le suspense reste entier

>> Quel candidat à l'élection présidentielle correspond le mieux à vos idées ? Testez notre boussole ici dans sa version optimisée ou ci-dessous.