Bordeaux: 200 tonnes de bois, 25.000 litres de peinture... Le gigantesque chantier de la gare Saint-Jean touche à sa fin

INFRASTRUCTURE En travaux depuis deux ans et demi, l’immense verrière était masquée par un échafaudage. Elle se dévoile enfin aux voyageurs…

Mickaël Bosredon

— 

La partie métallique de la verrière de la gare Saint-Jean à Bordeaux va retrouver son bleu d'origine
La partie métallique de la verrière de la gare Saint-Jean à Bordeaux va retrouver son bleu d'origine — M.Bosredon/20Minutes

Le gigantesque échafaudage de 16.000 mètres carrés et de 2.800 tonnes est en passe d’être entièrement démonté. Et les voyageurs peuvent enfin découvrir, depuis le début de cette semaine, la verrière rénovée de la gare Saint-Jean, en travaux depuis le 22 septembre 2014.

>> A lire aussi : Bordeaux: Avec la nouvelle gare Saint-Jean et la LGV, la SNCF va vivre une année 2017 «historique»

Chantier de tous les superlatifs, sa remise à neuf aura nécessité 44 mois de travaux, 75 tonnes de zinc, 200 tonnes de bois, 11.500 plaques de verre, 25.000 litres de peinture...

Construite en 1898, cette grande halle ferroviaire est la plus vaste d’Europe (17.400 m2). Elle est l’oeuvre de l’entreprise de construction métallique Daydé & Pillé, à qui l’on doit aussi le pont Mirabeau et le Grand Palais à Paris. Inscrite aux monuments historiques, cette verrière témoigne du riche patrimoine ferroviaire de la grand époque industrielle.

Ce chantier fait l’objet d’une exposition photographique, débutée mercredi sur les grilles du Jardin public de Bordeaux (jusqu’au 15 avril), signée du photographe bordelais Rodolphe Escher.

L’événement n’a pas manqué d’être immortalisé sur les réseaux sociaux :

#weekend#garesaintjean#bordeauxmaville#lgv#cestpasgagnélestravaux

A post shared by Caro (@carofrombx) on

Le démontage complet, qui signifiera la fin des travaux sur cette partie de la gare, est prévue pour le mois de juin. Soit quelques semaines avant l’arrivée de la LGV, qui sera inaugurée le 2 juillet.