Les pros de l'animation plébiscitent l'édition Bordelaise de Cartoon Movie

ECONOMIE Angoulême, qui abrite le premier cluster d’animation en Europe, et Bordeaux sont associés avec l’association Cartoon Movie pour l’organisation de l’événement qui pourrait s’implanter durablement dans la capitale Girondine…

Elsa Provenzano
— 
Les professionnels de l'animation du monde entier réunis au Palais des Congrès de Bordeaux pour Cartoon Movies.
Les professionnels de l'animation du monde entier réunis au Palais des Congrès de Bordeaux pour Cartoon Movies. — E.Provenzano / 20 Minutes

Quelque onze minutes de « Zombillenium », un film d’animation d’Arthur de Pins tiré des trois volumes à succès de la BD du même nom, ont été diffusées en exclusivité jeudi lors de Cartoon Movie, le rendez-vous des professionnels de l’animation, au Palais des Congrès de Bordeaux.

Un moment important pour l’équipe du film, qui était très fière de présenter le fruit de deux ans de travail, et a guetté avec attention les réactions de ce public pas comme les autres, composé de distributeurs, producteurs et financeurs qui sont à l’affût des nouveaux talents et peuvent influencer les destins des créations.

11 minutes du film Zombillenium d'Arthur de Pins ont été diffusés aux professionnels.
11 minutes du film Zombillenium d'Arthur de Pins ont été diffusés aux professionnels. - E.Provenzano / 20 Minutes

Au total plus de 800 professionnels du secteur issus de 38 pays participent à cette première édition Bordelaise de Cartoon Movie. « C’est étonnant il y a une augmentation de la fréquentation de 12 % en une édition, je n’ai jamais vu ça, c’est énorme ! se réjouit Marc Vandeweyer, directeur général de Cartoon Movie. On n’a rien changé. Certes, le secteur a grandi et il y a aussi deux films européens nominés aux oscars sur cinq, ça marque les esprits mais il y a une réelle attractivité de Bordeaux, je ne vois pas d’autres explications ».

Les pros du secteur sondent les créations

Pendant trois jours, le Palais des Congrès de Bordeaux est en ébullition pour cette première édition qui a valeur de test. Quelque 55 projets en provenance de 19 pays, dont 17 films français, ont été sélectionnés par des distributeurs « qui connaissent le marché », souligne le directeur, pour être présentés à Cartoon Movie et sondés par les pros du secteur.

« Zombillenium », qui a été produit par Maybe Movies, est un pur produit de Cartoon Movie, qui a participé à plusieurs éditions alors qu’il était au stade de la conception puis du développement. Aujourd’hui l’équipe commence la post-production avec une sortie annoncée pour le 18 octobre. Suivant le stade d’avancement des projets, les équipes espèrent de Cartoon Movie des coproductions avec d’autres pays, des accords de distribution, des financements mais aussi « un écho des distributeurs qui peut donner de la carrure à leurs projets et donc procurer de la confiance », précise Marc Vandeweyer. En 14 ans, 14 films passés par Cartoon Movie ont été présentés aux Oscars.

Une convention a été signée entre Angoulême et Bordeaux, partenaires sur l'événement.
Une convention a été signée entre Angoulême et Bordeaux, partenaires sur l'événement. - E.Provenzano / 20 Minutes

Cartoon Movie c’est aussi le lieu idéal pour étoffer son réseau de contacts. « C’est une vitrine de nos savoir-faire, c’est montrer que 'the place to be' pour l’animation c’est aujourd’hui Angoulême », explique Frédéric Cros, directeur général du pôle image Magelis d’Angoulême, premier cluster européen de l’animation avec une trentaine de studios et une centaine d’entreprises. L’occasion aussi de promouvoir le crédit d’impôt international mis en place par l’Etat au bénéfice des studios étrangers.

« Un partenariat équilibré » avec Angoulême

Angoulême ne disposait pas des infrastructures pour accueillir l’événement et un partenariat a vite été trouvé avec la Métropole pour l’installer à Bordeaux. « L’attractivité de Bordeaux en France et, dans le monde de l’image, l’attractivité forte d’Angoulême concourent à un partenariat équilibré », estime Frédéric Cros. « Il y a eu un alignement de planètes : Cartoon movie a eu envie de partir de Lyon et s’est dit que Bordeaux pouvait être un territoire intéressant à investiguer. Moi juste à ce moment-là, j’étais en train de refaire la feuille de route économique pour la ville et la Métropole, avec la volonté de pousser les industries créatives », explique Viginie Calmels, en charge de l’attractivité économique à la Métropole.

Plus de 800 acteurs de ce secteur venus de 38 pays différents sont venus découvrir des films d'animation à Bordeaux.
Plus de 800 acteurs de ce secteur venus de 38 pays différents sont venus découvrir des films d'animation à Bordeaux. - E.Provenzano / 20 Minutes

Si le bilan de l’édition Bordelaise est positif, comme le laisse espérer son démarrage, l’association Cartoon Movie aimerait y installer sa prochaine édition. Une envie partagée par la Métropole qui, au-delà de la recherche d’événements d’ampleur internationale, souhaite attirer des entreprises du secteur, qu’elle juge pourvoyeuses d’emplois. L’histoire entre Cartoon Movie et Bordeaux ne fait donc peut-être que commencer…