La région contre la carte judiciaire

S. d'A. - ©2007 20 minutes

— 

Alors que les députés réclament en vain un débat parlementaire sur la nouvelle carte judiciaire, le conseil régional d'Aquitaine vient d'adopter une motion « pour un moratoire de cette réforme ». Dans leur texte, adopté à l'unanimité, à l'exception des groupes FN et UMP, qui n'ont pas pris part au vote, les élus aquitains « demandent une réflexion plus globale sur les moyens et le fonctionnement du service public de la justice ». « Cette réforme est révoltante autant sur le fond que sur la forme », estime Alain Rousset, le président PS du conseil régional. Il craint qu'« on éloigne la justice de nos concitoyens ».

Pour Olivier Joulain, délégué régional du Syndicat de la magistrature (SM), cette initiative du conseil régional « est dans la logique des choses. Les collectivités locales ont financé la mise en place ou le maintien de certains tribunaux, il est donc illogique de les supprimer sans leur demander leur avis », souligne-t-il. Ainsi, il serait « économiquement plus intéressant de maintenir le tribunal d'instance de Langon que de faire déplacer les gens à Bordeaux ».