Bordeaux: Des réparateurs de vélos dépêchés à domicile par une nouvelle entreprise

ECONOMIE L’entreprise Cyclofix, fraîchement lancée dans la métropole girondine ce 15 février, envoie ses cinq réparateurs effectuer de l’entretien et du dépannage, directement chez ses clients….

Elsa Provenzano

— 

Arthur, réparateur de vélos chez Cyclofix, intervient au domicile de Brigitte, 57 ans, pour changer la chambre à air du vélo de son fils.
Arthur, réparateur de vélos chez Cyclofix, intervient au domicile de Brigitte, 57 ans, pour changer la chambre à air du vélo de son fils. — E.Provenzano / 20 Minutes

« C’est vraiment génial ! », commente Brigitte, une Bordelaise de 57 ans qui a fait appel aux services de la start-up Cyclofix, alors qu’Arthur, réparateur de 24 ans, termine son intervention sur son balcon, ce mercredi, au quatrième étage d’une résidence bordelaise. L’entreprise Cyclofix, lancée il y a un an à Paris puis en janvier à Strasbourg a choisi Bordeaux, deuxième ville cyclable de France après la capitale alsacienne, pour étendre son activité.

>> A lire aussi : Strasbourg: La réparation de vélo à domicile débarque dans la première ville cyclable de France avec Cyclofix

Cinq réparateurs qui se déplacent à vélos, interviennent au domicile des Bordelais pour de l’entretien et du dépannage, depuis le 15 février. L'entreprise Bordeaux Bike Repair existe déjà sur Bordeaux et fonctionne sur le même principe. 

Eviter déplacements et délais d’attente

« Je n’ai pas de porte-vélos sur ma voiture pour l’emmener à réparer et j’aurais dû démonter la roue, explique Brigitte. Là j’ai pris rendez-vous facilement lundi soir et le réparateur est même arrivé en avance ! » Une des roues du vélo de son fils de 34 ans, handicapé, était crevée et en quelques minutes le réparateur l’a remis en état. « J’ai la chance d’avoir une grande cave chez moi, que j’ai transformé en atelier, raconte Arthur 24 ans, qui est à la fois coursier et réparateur de vélos chez Cyclofix, avec le statut d’autoentrepreneur. Avant d’être un métier c’était un hobby ». Les pièces à changer lui sont fournies par Cyclofix mais il travaille avec ses propres outils, rassemblés dans un grand sac à dos noir. Le lancement est très récent mais il assure que les notifications qui l’avertissent des demandes de client sur la plateforme Cyclofix se font déjà de plus en plus nombreuses.

>> A lire aussi : Paris: Ils arpentent les rues de la capitale pour réparer vos vélos en panne

L’ambition de la start-up consiste à émanciper les cyclistes des contraintes (déplacement, délais d’attente) liées à l’entretien et à la réparation de leurs vélos dans des boutiques classiques, alors que les études de marché qu’elle a mené montrent qu’une part importante du parc de vélos s’avère inutilisé à cause d’une panne (pneus à plat, mauvais freinage, vitesses qui passent mal etc.)

On est proche des tarifs de Décathlon

« On est proche des tarifs de Décathlon, voire un peu moins cher », souligne Alexis Zerbib, cofondateur de Cyclofix. Il décrit l’activité de la start-up comme « un service complémentaire » à celui des boutiques traditionnelles. Si le problème ne peut pas être réglé par un des réparateurs de Cyclofix, il peut orienter le client vers des boutiques partenaires. « Et si les délais d’attente sont trop longs dans un magasin (de 3 à 5 jours ouvrés), estime Alexis Zerbib, celui-ci peut aussi le renvoyer vers Cyclofix plutôt que de laisser le client sans solution ». En clair, il y aurait de la place pour tout le monde sur ce marché en plein développement, et en particulier dans une ville cyclable comme Bordeaux. 

>> A lire aussi : Bordeaux: Retrouvez en ligne votre vélo volé

Depuis son lancement à Paris il y a un an, l’entreprise assure avoir réparé plus de 10.000 vélos. Elle s’attend à un boom de son activité avec le retour des beaux jours et ambitionne déjà de se développer dans d’autres villes comme Grenoble et Nantes.