VIDEO. Bordeaux: Au skate park de Darwin, de nouveaux adhérents viennent s'inscrire « tous les week-ends »

SKATE Plus de 3000 personnes sont inscrites auprès de l'association qui gère les lieux...

Laetitia Dive

— 

Le lieu est ouvert à tous les types de skateurs.
Le lieu est ouvert à tous les types de skateurs. — Laetitia Dive

« Moi je viens presque tous les week-ends, mon frère un peu moins ». Tout en tripotant la roulette de son skate, Alex, 15 ans, désigne un jeune garçon perché en haut d’une rampe. Tous deux sont de fervents amateurs de glisse et leur nouveau lieu de prédilection est le Hangar Darwin.

Tous les âges

Les deux frères font partie des centaines d’adhérents du skate park : ils sont plus de 3000 à être inscrits. « Tous les week-ends, on a de nouvelles personnes qui viennent adhérer, raconte Sébastien Daurel, responsable de l'association La Brigade qui gère les lieux. Ça dure depuis trois ou quatre ans ».

Les plus jeunes skateurs ont seulement cinq ans.
Les plus jeunes skateurs ont seulement cinq ans. - Laetitia Dive
Des amitiés se créent autour de l'activité.
Des amitiés se créent autour de l'activité. - Laetitia Dive

Comme partout en France, la discipline séduit de plus en plus. Et dans toutes les catégories d’âges : « On a beaucoup de jeunes de 14 ou 15 ans, mais il y a aussi des mecs de 30 ou 40 ans qui viennent pour apprendre sur la grande rampe », explique le skateur professionnel.

>> A lire aussi : Bordeaux: Les 40 associations de Darwin mobilisées pour rester sur le site de la Caserne

Show must roll on

En ce samedi, les stations de ski des Pyrénées ont envahi le hangar pour promouvoir ski et surf. « On organise régulièrement des événements comme aujourd’hui : ça ramène du public, ça permet aux gens de l’extérieur de voir ce qu’est un contest de skate ».

L'espace sert aussi à promouvoir d'autre sports, comme le snow.
L'espace sert aussi à promouvoir d'autre sports, comme le snow. - Laetitia Dive
Des événements sont régulièrement organisés le week-end.
Des événements sont régulièrement organisés le week-end. - Laetitia Dive

 

En effet, les spectateurs sont au rendez-vous, comme Agnès, venue avec sa double-poussette : « On vient souvent à Darwin pour acheter des choses à Emmaüs. Mais c’est vrai que c’est sympa de voir ces jeunes dévaler comme des dingues juste en face ! On aime bien s’arrêter un moment pour les regarder ».

Bordeaux, ville de la glisse

Le skate park étant couvert, il ne connaît pas de période d’inactivité. Mais de manière générale, cela dépasse les murs du quartier Darwin : « Bordeaux est l’une des premières villes pour le skate avec Lyon, explique Sébastien Daurel. Avec d’autres skateurs, ça fait vingt ans qu’on persévère et qu’on impulse de l’énergie dans ce milieu-là ».

Des nouveautés sont régulièrement mises en place.
Des nouveautés sont régulièrement mises en place. - Laetitia Dive
Le skate park a été entièrement construit par les responsables de l'association.
Le skate park a été entièrement construit par les responsables de l'association. - Laetitia Dive

Tellement qu’ils ont eux-mêmes construit le skate park. Et ils y apportent sans cesse des modifications afin « de coller avec les évolutions du sport » : « Là on vient de finir une table et on a amené un nouveau quarter (une courbe de 7m x 1,5 m). On construit en permanence pour répondre au mieux à ce que veulent les skateurs ». D’où le succès du lieu où longboards, trottinettes et autres planches à roulettes se côtoient.

>> A lire aussi : Danse sur glace: Les Français Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron triples champions d'Europe