VIDEO. Sport d'équipe: Cinq raisons pour lesquelles le hockey en salle va vous plaire

HOCKEY Spoiler: le hors-jeu a été supprimé...

Laetitia Dive
— 
Ce qui ne varie pas entre les différents types de hockey, c'est l'accoutrement du gardien...
Ce qui ne varie pas entre les différents types de hockey, c'est l'accoutrement du gardien... — Girondins de Bordeaux Omnisports

A Bordeaux, l’équipe des Girondins de Bordeaux de hockey en salle vient de remporter le championnat de Nationale 1. Elle jouera en première division lors de la prochaine saison. Mais en fait, c’est quoi le hockey en salle ? On vous donne cinq bonnes raisons de vous y intéresser de plus près.

C’est un sport « d’hiver »

Non, non, pas comme le ski ou le snow. C’est juste que, comme son nom l’indique le sport se pratique en intérieur. Et comme le dit Jean-Pierre Chastanet, président de la section Hockey du club, « c’est plus agréable d'être au chaud quand il fait aussi froid dehors ! ». Stéphane Boé, l’entraîneur, confirme : « quand on n’avait pas encore de gymnase et qu’on s’entraînait dehors en hiver, on avait beaucoup moins de jeunes qui venaient ».

Non, ceci n'est pas un terrain de foot.
Non, ceci n'est pas un terrain de foot. - Laetitia Dive

Et l’été alors ? Les joueurs repartent s’amuser sur le gazon pour profiter du soleil. D’ailleurs, le championnat de hockey en salle se joue sur trois mois : de décembre à février.

Les règles ne sont pas les mêmes que sur gazon

Si le hockey sur gazon se pratique à onze joueurs (dont un gardien) sur un terrain un poil plus petit qu’en foot, en salle, ils ne sont que six. « Et il y a six remplaçants, précise Olivier, joueur de l’équipe fanion. On peut faire autant de changement qu’on veut et heureusement car on se fatigue vite ».

En salle, la bande définit l’extrémité du terrain.
En salle, la bande définit l’extrémité du terrain. - Laetitia Dive

Dans un espace cloisonné, les règles sont plus strictes : « on ne doit pas shooter ou lever la balle sur un contrôle, alors que sur gazon on a le droit », explique le coach. Les crosses sont de ce fait « plus légères, plus fines » à l'intérieur.

C’est explosif !

« Moi qui viens du foot, je peux vous dire que c’est beaucoup plus rapide ! », raconte Stéphane Boé pour qui le hockey en salle « se rapproche plus du hand ». Par rapport au gazon « les temps de récupération sont plus courts et il y a beaucoup moins d’espace ».

La fédération fait d’ailleurs tout pour dynamiser le sport : « Le hors-jeu a été supprimé, ça permet de créer des espaces et de marquer plus de buts ». Il est aussi possible de pratiquer une « auto-passe » : cela revient à jouer son coup franc ou sa touche seul. Les arrêts de jeu sont donc rares.

On peut y jouer dès le plus jeune âge

« Ici, on accepte les enfants à partir de quatre ans, précise Jean-Pierre Chastanet. C’est très ludique pour eux, ils sont comme un troupeau de moineaux autour de la balle ». Pour les entraîner, des membres de l’équipe 1 se relaient. Hugo en fait partie : « On leur fait faire des slaloms, on leur apprend à maîtriser la balle… le tout c’est qu’ils s’amusent ».

Le sport peut se pratiquer dès quatre ans.
Le sport peut se pratiquer dès quatre ans. - Laetitia Dive

Pour faire connaître son sport, Stéphane Boé se rend dans les écoles voisines afin d’y initier les élèves. Les garçons les plus passionnés peuvent rejoindre leur club. Les filles ont, elles, la possibilité d’y jouer à Mérignac.

C’est (pour l’instant) un sport confidentiel

Pratiqué sur de nombreux continents (surtout dans les pays du Commonwealth), le hockey sur gazon est un sport olympique. Cela n’est pas le cas de sa version en salle. Mais dans les deux cas, la discipline reste méconnue du grand public. En France, il n'y a d'ailleurs pas de joueurs professionnels même si « certains joueurs sont indemnisés par leurs clubs », précise Stéphane Boé.

Lui et Jean-Pierre Chastanet, aimeraient que le hockey gagne en popularité : « En Angleterre, c’est un sport national féminin. Il y a 40 000 personnes qui viennent voir les matchs ! », raconte le président. D’ailleurs, Kate Middleton y joue. En talons.