Ligue 1: Timide victoire de Bordeaux sur Toulouse... avant de se frotter au PSG

FOOTBALL Le seul but de la rencontre est signé Valentin Vada, qui a marqué le but le plus rapide de la saison à la 14e seconde...

Laetitia Dive

— 

Premier but en Ligue 1 pour l'Argentin.
Premier but en Ligue 1 pour l'Argentin. — Nicolas Tucat

C’est la fin d’une mauvaise série pour Bordeaux : après six matchs sans victoire en championnat, les Girondins reprennent doucement leur ascension vers le haut du classement : ils sont à la 8e place en ce samedi soir et doublent ainsi le TFC (10e).

Départ en flèche

« On voulait démarrer fort, on voulait presser Toulouse », expliquait Jocelyn Gourvennec à l’issue de la victoire (1-0). C'est exactement ce qu’il s’est passé : dès la 14e seconde, les Bordelais ouvrent le score grâce à un Valentin Vada inspiré. L’Argentin profite d’un mauvais renvoi défensif des Toulousains pour tromper Alban Lafont.

« Ça fait vraiment plaisir, je l’attendais depuis longtemps », raconte le joueur qui signe son premier but en Ligue 1. Ce sera le seul du match. Malgré une équipe toulousaine réduite à dix joueurs après le carton rouge infligé à Yann Bodiger pour un tacle maladroit sur Jérémy Toulalan (42e), les Bordelais tentent mais ne concrétisent jamais.

Côté toulousain, pas d’étincelles non plus : Le gardien bordelais Jérôme Prior arrête sans difficulté une frappe de Martin Braithwaite (22e), peu convaincu en cette 21e journée.

Victoire rassurante 

En deuxième période, rien ne change, ou presque : les hommes de Jocelyn Gourvennec multiplient les occasions… sans jamais atteindre les filets adverses. « Sur la 2e mi-temps on peut se reprocher de pas avoir accentué le score parce qu’on a eu un nombre incalculable d’occasions nettes pour passer à deux (buts) voir plus », regrette Jocelyn Gourvennec.

>> A lire aussi : Qui a dit: «La fin du hors-jeu? C'est la pire connerie que j'ai pu lire depuis longtemps»?

Valentin Vada et François Kamano tirent tour à tour sans succès : chacun préfère tenter sa chance en solitaire, oubliant ses coéquipiers et se heurtant à un Alban Lafont inébranlable.

Malcom rate ensuite un penalty généreusement concédé par l’arbitre. L’exercice ne réussit décidément pas aux Girondins : c’est le 3e penalty manqué de la saison. « Jusqu’à présent quand on ratait on ne gagnait pas, donc on avance un peu puisqu’on a gagné », positive le coach.

La victoire est courte, mais elle rassure à quelques jours de la demi-finale contre Paris en Coupe de la Ligue : « Ça va être un match différent, reconnaît Valentin Vada. Mais on va avoir le stade plein, avec un public qui va nous pousser, et j’espère qu’on fera les efforts nécessaires tous ensemble pour obtenir une victoire et une qualification en finale ».

>> A lire aussi : TFC: « Je pense que j’aurais pu être bon arbitre »...Quand Pascal Dupraz s'imagine au sifflet