Rugby: Malgré sa domination, l'UBB plie face à Clermont

RUGBY Les Auvergnats l’ont emporté (6-9) à l’issue d’un match acharné…

Laetitia Dive

— 

Les Bordelais ne sont pas parvenus à tromper la solide défense clermontoise en deuxième période.
Les Bordelais ne sont pas parvenus à tromper la solide défense clermontoise en deuxième période. — Nicolas Tucat

Clermont était venu à Bordeaux pour se qualifier en Champions Cup. C’est chose faite. Dans un stade Chaban-Delmas bien garni malgré la pluie, les actuels leaders du Top 14 ont eu raison d’une équipe girondine pourtant dominatrice pendant la plus grande partie du match.

Manque de réalisme

L’UBB avait en effet entamé ce match de la meilleure des manières. Offensivement incisifs, les Bordelais poussent les Clermontois à la faute et se retrouvent même à 15 contre 13 après treize minutes de jeu à la suite des deux cartons jaunes infligés par l’arbitre aux Auvergnats.

Malheureusement les hommes de Raphaël Ibañez n’ont pas su profiter de cet avantage numérique, quand l’ASM a réussi à marquer sur chacune de ses rares incursions dans le camp adverse (3-6, 36e). Revenus à 6-6 à la mi-temps, les Bordelais se heurteront à la féroce défense clermontoise en seconde période, pendant laquelle ils ne marqueront plus le moindre point malgré une nette domination territoriale.

>> A lire aussi : Wasps-Stade Toulousain: Buteur en panne, naïveté... Toulouse s'est sabordé

Si l’ASM signe son premier match sans essai depuis près d’un an, elle se qualifie grâce à une pénalité de Camille Lopez (60e), et à une défense de fer. Côté bordelais, cette cinquième défaite consécutive est d’autant plus amère qu’elle les élimine quasiment de la Champions Cup. « On a cruellement manqué de réalisme », regrette le demi de mêlée Baptiste Serin.

Se concentrer sur le Top 14

Le président du club Laurent Marti préfère y voir une « défaite encourageante », et un gage d’espoir pour les futures journées du Top 14. Car l’UBB va devoir reprendre sa marche en avant afin de retrouver l’une des six premières places et d’enfin se qualifier pour les phases finales, l’objectif du club, et de son coach.

« Il faut garder le cap, combattre la morosité qui est un poison », affirmait Raphaël Ibañez à l’issue de la rencontre. Début de l’opération reconquête dans deux semaines… face au même adversaire. En espérant un résultat inverse.

>> A lire aussi : Rugby: Le club de Montauban porte plainte après des tweets racistes et injurieux contre deux joueurs