Bordeaux: Le pont de pierre «est déjà prioritairement un pont à vélos», estime Juppé

TRANSPORTS Cet été, dans le cadre d'une expérimentation, l'ouvrage sera interdit aux automobiles dans les deux sens...

E.P.

— 

Le pont de Pierre. Illustration.
Le pont de Pierre. Illustration. — E.Provenzano / 20 Minutes

Plus aucune voiture ne sera autorisée à circuler sur le pont de Pierre aux mois d’août et septembre prochains. Une expérimentation qui fait déjà grincer les dents d’usagers et sur laquelle Alain Juppé s’est exprimé lors de ses vœux à la presse, ce jeudi.

>> A lire aussi : Bordeaux: Vers une fermeture totale du pont de pierre aux voitures l'été prochain

Une situation « accidentogène »

« Entre 2012 et 2015, il y a eu une baisse de 30 % de la circulation sur le pont de pierre alors que le nombre de cyclistes est en forte hausse: ils sont 6.000 par jour dans les deux sens à l’emprunter, a déclaré le maire de Bordeaux. C’est donc déjà prioritairement un pont à vélos ». Pour lui, la situation actuelle est même « accidentogène ». Il rappelle que c’est un test, celui-ci ne coûte pas cher à la Ville qui a peu de travaux à réaliser et il est réversible.

>> A lire aussi : Bordeaux: Juppé explique que la ville «se prépare depuis 10 ans» à l'arrivée de la LGV vers Paris

Dans les 6 mois à venir, une phase de concertation auprès des habitants et des commerçants du secteur est programmée ainsi qu’une enquête sur les habitudes des professionnels.

>> A lire aussi : Bordeaux: 22.000 véhicules par jour attendus sur le futur pont Jean-Jacques Bosc

Pendant ces deux mois, les Bordelais devront emprunter soit le pont Chaban-Delmas, soit le pont Saint-Jean pour se rendre d’une rive à l’autre. Le pont Jean-Jacques Bosc, dont la livraison est prévue en 2020, devrait accueillir jusqu’à 22.000 véhicules par jour.