Dordogne : Un sexagénaire soupçonné d’avoir tagué des croix gammées dans son village a été placé sous contrôle judiciaire

FAITS DIVERS Un homme de 64 ans sera jugé en avril pour dégradation de biens publics et profanation d'un monument de mémoire...

E.P. avec AFP

— 

Des tags ont été relevés dans le village périgordin, notamment sur le monument aux morts.
Des tags ont été relevés dans le village périgordin, notamment sur le monument aux morts. — Capture d'écran Google maps

Il n’en est pas à son coup d’essai. Un homme de 64 ans suspecté d’avoir tagué à plusieurs reprises des croix gammées sur les murs du village de Saint-Michel-de-Double, en Dordogne, a été placé sous contrôle judiciaire, dimanche. Il a l’interdiction de rentrer sur cette commune où il réside.

>> A lire aussi : Dordogne: Ivre, il se fait virer du bar et revient avec un fusil chargé

Pris en flagrant délit par des jeunes du village

Il sera jugé le 5 avril devant le tribunal correctionnel pour « dégradation de biens publics et profanation d’un monument de mémoire ». Le sexagénaire aurait commencé ses tags le 2 octobre, réitéré sur le monument aux morts le 11 novembre, puis le 23 décembre. Des jeunes du village affirment avoir surpris le sexagénaire en flagrant délit samedi 7 janvier, les mains pleines de peinture.

>> A lire aussi : Dordogne: Une nonagénaire meurt asphyxiée par l'incendie de sa couverture chauffante

L’homme qui vit depuis 25 ans à Saint-Michel-de-Double a été interpellé une première fois en novembre et il continue à nier les faits. Les gendarmes ont indiqué avoir retrouvé des bombes de peinture dans son coffre.

>> A lire aussi : Dordogne: Information judiciaire ouverte après la mort d'un chasseur lors d'une battue au sanglier