Le conseiller de François Hollande Vincent Feltesse recasé à la Cour des comptes

POLITIQUE Sans perspective après le refus de François Hollande de se présenter à la présidentielle, et en difficulté à Bordeaux, l'ex-candidat à la mairie s'est trouvé une porte de sortie...

M.B.
— 
Vincent Feltesse, lors de la présentation de son projet le 20 janvier. 
 
Vincent Feltesse, lors de la présentation de son projet le 20 janvier.   — S.Ortola / 20 minutes

Sa nomination au poste de conseiller maître à la Cour des comptes a été officialisée au conseil des ministres, mercredi matin. Vincent Feltesse prendra ses fonctions le 16 janvier et devrait bientôt quitter l’Elysée, indique Le Figaro.

L’élu bordelais, qui avait été nommé conseiller du Président de la République François Hollande, en charge des relations avec les élus et les formations politiques, après sa lourde défaite aux municipales de Bordeaux en 2014, s’est donc trouvé une porte de sortie à cinq mois de la présidentielle.

Un peu moins de 9.250 euros par mois

Diplômé de HEC, Vincent Feltesse, 49 ans, exercera les fonctions de « conseiller maître », soit le grade supérieur de l'institution, et devrait être rémunéré plus qu’un débutant à la Cour des comptes, qui perçoit 4.200 euros net mensuels, mais un peu moins que les 9.250 euros des conseillers en fin de carrière, selon Le Point.

Voilà qui lui ouvre des perspectives, lui qui a vu les portes se fermer une à une localement. Destitué de sa fonction de président du groupe PS au conseil de Bordeaux, il a dû aussi renoncer à se présenter aux prochaines législatives sur la troisième circonscription de la Gironde, face à la fronde des élus locaux…