Gironde: Le match de rugby arrêté pour insultes racistes en octobre va reprendre là où il avait été stoppé

RUGBY La rencontre entre l’Olympique Cazaux et l’ASPTT Stade Bordelais avait été interrompue après que des propos racistes ont été prononcés à l’encontre d’un joueur bordelais…

Laetitia Dive

— 

La partie reprendra là où elle avait été stoppée.
La partie reprendra là où elle avait été stoppée. — ALLILI MOURAD/SIPA

Le 30 octobre dernier, le match avait été arrêté juste avant la mi-temps : après avoir entendu des insultes racistes visant leur deuxième de ligne noir depuis les tribunes, les joueurs de l’ASPTT Stade Bordelais avaient quitté le terrain alors qu’ils affrontaient l’ Olympique Cazaux.

Une enquête ouverte

LeComité Territorial de Rugby de la Côte d’Argent avait alors saisi la commission des règlements et celle de l’éthique et de la déontologie. Selon l’enquête, des insultes ont bien été prononcées depuis les tribunes. Sur le terrain, un joueur de Cazaux aurait aussi injurié son adversaire mais sans utiliser de propos racistes.

>> A lire aussi : Toulouse: Voici pourquoi Frédéric Michalak est devenu le patron du club de Blagnac

Selon Sud Ouest, le club a néanmoins été condamné pour « atteinte à l’intérêt supérieur du rugby » et devra verser une amende de 1000 euros, dont 500 euros avec sursis.

La commission a également annoncé que le match serait joué prochainement, avec des conditions particulières : les Bordelais auront 80 minutes pour revenir au score qui était de 12 à 0 lorsqu’ils ont décidé de sortir de la pelouse. Ils partiront donc avec ce désavantage. 

>> A lire aussi : XV de France: C'est officiel, Laporte enterre le projet du Grand Stade