Angoulême: Des illustrateurs jeunesse offrent leurs dessins au profit de l'accueil des réfugiés

SOLIDARITE Les 10 et 11 décembre, une vente de planches originales et de dessins d'une trentaine d'illustrateurs est organisée au café « Zezette et Marcel », à Angoulême...

Elsa Provenzano

— 

Une illustration de Natacha Sicaud, une dessinatrice qui participe à la vente organisée à Angoulême les 10 et 11 décembre.
Une illustration de Natacha Sicaud, une dessinatrice qui participe à la vente organisée à Angoulême les 10 et 11 décembre. — Natacha Sicaud

Affichés à 25, 50 et 100 euros, des tirages signés, des sérigraphies, des originaux et des gravures d’illustrateurs seront proposés à la vente samedi 10 décembre de 18 h à 21 h et dimanche 11 décembre de 15 h à 18 h au café « Zezette et Marcel » à Angoulême.

Les bénéfices de cette vente seront intégralement reversés à trois associations venant en aide aux réfugiés : le bureau d’accueil et d’accompagnement des migrants (BAAM), le collectif parisien de soutien aux exilés (CPSE) et une structure qui s’occupe des mineurs isolés (TIMMY).

Une illustration de Mini Ludvin une illustratrice qui participe à la vente organisée à Angoulême les 10 et 11 décembre.
Une illustration de Mini Ludvin une illustratrice qui participe à la vente organisée à Angoulême les 10 et 11 décembre. - Mini Ludvin

Une trentaine de dessinateurs participe à Angoulême

« Je suis une ancienne Parisienne et quand j’ai eu vent de ce projet, je me suis dit qu’il était nécessaire qu’il y ait une vente ici à Angoulême où beaucoup de dessinateurs sont installés », raconte Alexia Portal, comédienne. Environ 30 illustrateurs, dont une quinzaine d’Angoumoisins, ont fait des dons de dessins pour cette vente. Au total, plus d’une centaine de dessins seront proposés au public, à des prix très inférieurs à leur valeur sur le marché.

Parmi les dessinateurs il y aura notamment Julie Maroh, auteur du roman « Le bleu est une couleur chaude », lauréat du prix du Public au festival d’Angoulême 2011 et Amélie Harrault, qui a obtenu le César du Meilleur court métrage d’animation en 2014 pour Mademoiselle Kiki et les Montparnos. Elle va donner des dessins de préparations réalisés pour ses films. Katherine Ferrier, qui vient de sortir « Hôtel Etrange » en collaboration avec Florian Ferrier a aussi rejoint les participants parmi lesquels on compte beaucoup d’illustrateurs jeunesse.

Une illustration de Mini Ludvin une illustratrice qui participe à la vente organisée à Angoulême les 10 et 11 décembre.
Une illustration de Mini Ludvin une illustratrice qui participe à la vente organisée à Angoulême les 10 et 11 décembre. - Mini Ludvin

« Tous très heureux de pouvoir faire quelque chose »

L’idée d’une telle collecte a germé à Paris dans l’esprit de l’illustratrice Judith Gueyfier (dont certains dessins seront mis en vente à Angoulême) qui a participé à la distribution de petits-déjeuners dans les camps de Stalingrad et Jaurès, aujourd’hui démantelés. Elle a sollicité ses amis illustrateurs et d’autres, dont elle admirait le travail et tous ont répondu à l’appel. « Ils m’ont tous dit qu’ils se sentaient démunis face à la situation des réfugiés et qu’ils étaient très heureux de pouvoir faire quelque chose », souligne la dessinatrice. D’autres villes comme Nantes et Angoulême ont eu envie d’organiser leur propre vente en Province et, Lyon et Marseille devraient les imiter très prochainement. C’est l’association Encrages, rassemblant des illustrateurs soucieux de toucher des publics précaires, qui porte ces événements.

« L’idée est d’amener un soutien aux réfugiés au-delà de l’argent, en occupant le terrain des idées avec des mots comme solidarité », souligne Alexia Portal.