Football: Kamano sauve Bordeaux face à Dijon

FOOTBALL Les toutes dernières minutes du match ont permis à l'attaquant des Girondins d'inscrire un doublé face à des Dijonnais entreprenants tout au long de la partie (3-2). 

Laetitia Dive

— 

Kamano a été l'homme de ce match contre Dijon.
Kamano a été l'homme de ce match contre Dijon. — Nicolas Tucat

Après une première mi-temps décevante, les Girondins l’ont emporté de justesse face à une équipe de Dijon regroupée en bloc et qui essaie de se maintenir par tous les moyens.

Kamano décolle à Bordeaux

Le retournement de situation s’est fait au dernier moment. Et il est signé François Kamano. L’attaquant a inscrit un doublé en l’espace de cinq minutes (88e puis 90+3). Entré en jeu en début de seconde période, l’international guinéen a renversé la situation dans un match dont l’issue semblait favoriser l’équipe de Dijon.

Après une première mi-temps décevante côté bordelais (les joueurs sont sortis sous les huées des supporters), Jocelyn Gourvennec a effectué un premier changement à la 46e minute, remplaçant Valentin Vada par l’ancien bastiais. Ce dernier a permis l’égalisation alors que Dijon menait (0-1) à l’issue de la première période, grâce à une passe décisive dont a profité Diego Rolan.

>> A lire aussi : Girondins de Bordeaux: François Kamano, l'efficacité discrète

François Kamano a ensuite inscrit un doublé dans les dernières minutes de jeu. Sur un corner de Jaroslav Plasil, l’attaquant a su tromper le gardien dijonnais Baptiste Reynet, envoyant le ballon au fond des filets d’une tête puissante (88e). Cinq minutes plus tard, il récupérait un ballon de Jérémy Ménez, dévié par Adam Lang, inscrivant le but de la victoire.

Jérémy Ménez sur le banc

« Ce sont des efforts que je dois faire », expliquait récemment Jérémy Ménez après que le président Jean-Louis Triaud lui a reproché son manque d’investissement et sa mauvaise prestation à Guingamp (1-1).

L'attaquant avait aussi expliqué qu’il était plus compliqué pour lui d’être aussi explosif qu’avant après sa blessure de la saison dernière. Cette baisse de régime lui a probablement valu d’être sur le banc pour cette 14e journée.

>> A lire aussi : Girondins de Bordeaux : Jérôme Prior ou la pression psychologique du remplaçant

Entré sur le terrain à la 66e minute à la place d’un Malcom pour une fois décevant, Jérémy Ménez a tenté à plusieurs reprises de déstabiliser la défense adverse pour finalement offrir une passe décisive à François Kamano, permettant à Bordeaux d’obtenir les trois points à domicile.

Les supporters ont failli craquer

La fin est heureuse mais le début du match s’est effectué sous tension. D’abord, il y a eu l’hommage à Cédric Carrasso, le gardien titulaire, blessé au genou depuis dix jours. Jérôme Prior gardait donc la cage girondine, ce qui a inquiété certains supporters.

Puis il y a eu la déception à la mi-temps alors que Dijon venait d’ouvrir le score grâce à Mehdi Abeid qui a marqué son premier but de Ligue 1 sur coup franc. Lassé, agacé, le Virage Sud a hué ses joueurs au moment où ils sortaient du terrain.

François Kamano a donc sauvé le match, et ravivé la ferveur des supporters. « Le scénario est très bizarre mais il n’y a pas de petite victoire. Elles sont toutes importantes », expliquait Jocelyn Gourvennec Nul doute que celle-ci a redonné du baume au cœur à beaucoup de fans préoccupés par ce début de saison en demi-teinte.

>> A lire aussi : FC Nantes: La tribune Loire fait broyer du noir à tout le stade de la Beaujoire