Zénith public ou Montecristo privé ?

Sophie d'Ambra - ©2007 20 minutes

— 

Le rythme s'accélère. Le bureau de la Communauté urbaine de Bordeaux (CUB) s'est une nouvelle fois penché, hier, sur le choix de la future grande salle de spectacle de l'agglomération. Si tous ses membres ont convenu de l'urgence de la réalisation d'une telle structure, en raison notamment de la candidature de Bordeaux comme capitale de la culture en 2013, de nombreuses questions restent en suspens.

A priori, la zone d'aménagement concerté (ZAC) de Floirac « tient la corde » pour accueillir le projet, quel qu'il soit. Le site de Bordeaux-Lac, un temps évoqué, semble abandonné. Désormais, une étude comparative entre le projet Montecristo et le concept de Zénith est lancée. Ses résultats, qui devraient permettre à la CUB de faire son choix, seront connus d'ici trois à six mois.

Le financement des deux concepts, qui représentent chacun un investissement de 50 millions d'euros hors parking, est cependant différent. D'un côté, Montecristo est un projet privé qui prévoit de rentabiliser la salle, d'une capacité de 12 000 places, en l'adossant à 20 000 m2 de surface commerciale. Les fonds publics ne viendraient alors qu'en complément. De l'autre, le projet Zénith s'appuierait uniquement sur un financement public. Dans tous les cas, la livraison de la salle, qu'un récent sondage Ifop dit plébiscitée par les Bordelais, est prévue pour 2012.