Une cagnotte en ligne pour soutenir le lanceur d'alerte de l'abattoir de Limoges

ANIMAUX En dénonçant l'abattage de vaches gestantes à visage découvert, l'ouvrier savait qu'il risquait de perdre son travail à l'abattoir de Limoges...

E.P.
— 
Mauricio Garcia-Pereira
Mauricio Garcia-Pereira — Pascal LACHENAUD / AFP

a dénoncé, avec le soutien de l’association L214, l’abattage de vaches gestantes à l’abattoir de Limoges dans lequel il a travaillé plusieurs années. Les images qu’il a tournées clandestinement à l’intérieur de l’abattoir ont été largement diffusées, choquant une nouvelle fois l’opinion publique.

374 participations en quelques jours 

Il a souhaité témoigner à visage découvert, prenant le risque de perdre son travail, qu’il ne supporte plus de toute façon.  vendredi par l’association pour soutenir financièrement ce lanceur d’alerte. « Il est dans une situation précaire par rapport à son emploi. Beaucoup de personnes trouvaient son acte très courageux et nous ont fait part de leur volonté de le soutenir », annonce Sébastien Arsac, de l’association L214,  .

Ce lundi, 374 personnes ont déjà donné en ligne et plusieurs milliers d’euros ont été ainsi récoltés en quelques jours.