VIDEO. Bordeaux: L'œnomagie, une bulle de détente pour la dégustation

INSOLITE Responsable de chai, Rémi Winterholer mène des expériences sur le vin. Et pratique l’œnomagie, une discipline qu’il a inventée, et pour laquelle il veut entièrement se consacrer…

Mickaël Bosredon

— 

Rémi Winterholer est oenomagicien...
Rémi Winterholer est oenomagicien... — M.Bosredon/20Minutes

Rémi Winterholer, c’est un savant dosage. Un scientifique rigoureux avec des notes d’excentricité. Responsable d’un chai de vinification dédié à la recherche en œnologie dans un Grand Cru Classé de Pessac-Léognan, il est aussi… œnomagicien. Oui, un spectacle de magie autour de l’univers du vin.

« Il est passionné par la magie, raconte son amie Pauline Dufour, commerciale au château Simon, à Barsac. A l’école, quand on avait dix ans, il nous faisait déjà des tours. C’est avant tout un scientifique, qui a un gros bagage en œnologie, mais avec un côté savant fou. »

>> A lire aussi : Le Lab de Google s’installe à la Cité du Vin à Bordeaux

En ce moment, il mène par exemple des expériences… sur les effets de la musique lors de la vinification, en propulsant des sons à basse fréquence dans les barriques. « Personne n’a encore fait un véritable travail scientifique là-dessus, dit-il sérieusement, et moi, tant qu’on ne me prouve pas que ça marche, je n’y crois pas. »

Tout plaquer pour se consacrer à son spectacle

Mais sa passion, c’est la magie. A tel point qu’il va tout plaquer dans quelques semaines pour se consacrer à son spectacle, élaboré en 2011 au château Simon. « Pauline Dufour m’avait invité pour animer une séance de dégustations, et j’ai commencé à jouer avec les ustensiles de vinification. C’est là qu’est née l’idée d’un spectacle d’œnomagie. » Un nom qu’il a depuis déposé.

« Ensuite, j’ai commencé à fabriquer du matériel dédié, à travailler mes tours, et à démarcher les propriétés pour des animations. » Et le voilà en train de transformer le vin blanc en vin rouge, faire apparaître et disparaître des bouteilles, voire à les faire voler…

>> A lire aussi : A château Simon, la nouvelle génération veut dépoussiérer le Sauternes

« Détendre l’atmosphère pendant les dégustations »

« C’est un spectacle pédagogique, insiste-t-il, je parle du vin, des terroirs, mais le but est de détendre l’atmosphère, apporter une touche de légèreté pendant les moments de dégustation, au cours desquels les gens sont souvent un peu stressés. »

Après s’être produit dans différentes propriétés du Bordelais, son spectacle va bientôt s’exporter dans le champagne. Mais son rêve, c’est d’aller le présenter à l’international. « Faire le tour du monde des vignobles avec mes tours. » En revanche, il ne se voit pas monter sur scène. « C’est un spectacle qui perdrait son sens sans l’environnement du vin autour. »

En attendant d’être invité dans les plus grands crus du monde, il va aussi se consacrer à une autre de ses passions : la bière. « Les produits fermentés me fascinent. Je vais brasser ma propre bière à Portets » raconte-t-il. Tant qu’il ne la transforme pas en vin…

Rémi Winterholer se produira lors des portes ouvertes du château Simon, du 11 au 13 novembre.