Un week-end aux enchères follement marteau

A. A. - ©2007 20 minutes

— 

« Les salles de ventes sont des musées éphémères, assure Alain Briscadieu, commissaire-priseur. On vient d'abord y voir de beaux objets. » C'est pour mieux faire connaître ce monde un peu fermé qu'il participe au week-end « Follement marteau », organisé par le Syndicat national des maisons de ventes volontaires. Au programme à Bordeaux : des expertises gratuites et plusieurs ventes, souhaitées « accessibles » par les organisateurs. Aujourd'hui, chez Alain Briscadieu, une première collection à 10 h 30 est consacrée au cirque et au music-hall, avec des affiches et des ouvrages rares, avant de parler numismatique à 14 h 30 autour de nombreux illustrés. Et le samedi, muleta et autres objets taurins seront de sortie. Pendant ce temps, dans la salle des ventes Baratoux-Dubourg, on traitera d'automobile avec des collections de plaques et d'affiches anciennes.