Bordeaux: Le Lab de Google s’installe à la Cité du Vin

CULTURE Et la Cité du Vin sur l'application Google Arts & Culture...

Laetitia Dive

— 

La Cité du vin héberge le Lab jusqu'au 13 novembre.
La Cité du vin héberge le Lab jusqu'au 13 novembre. — M.Bosredon/20Minutes

Le géant américain installe son Lab à Bordeaux jusqu’au 13 novembre. On vous explique de quoi il s’agit…

C’est quoi le Lab ?

D’après Google, il s’agit de son« institut culturel ». Il y a trois ans, ce lieu a été inauguré à Paris et rassemble depuis ingénieurs et artistes qui travaillent ensemble afin de créer de nouvelles technologies pour valoriser l’art et la culture, matérielle ou non. Dans cet atelier, on peut trouver toutes sortes d’objets permettant d’explorer l’art autrement : écran géant interactif, borne d’impression en 3D, « art camera » permettant d’explorer une œuvre jusqu’au plus petit recoin de pixel…

Pourquoi est-il à Bordeaux ?

« On veut travailler sur le patrimoine immatériel », explique Laurent Gaveau, directeur du Lab. Au-delà des musées, l’organisation crée des partenariats avec des établissements culturels variés. C’est bien sûr la viticulture qui intéresse Google à Bordeaux, d’où l’installation à laCité du Vin. « Ici, nos outils vont être utilisés pour raconter l’histoire de cinq grands vignobles de la région », précise-t-il. Carlo d’Asaro Biando, président de Google Europe, ajoute qu’il s’agit d’un « point de départ » : la plateforme ambitionne de présenter encore plus de vignobles. C’est la deuxième fois seulement que le Lab s’installe hors de ses bureaux parisiens : il avait déjà fait le déplacement à Francfort.

>> A lire aussi : Bordeaux: Après son sacre par le Lonely Planet, la ville fait le buzz dans le monde

Que peut-on y voir ?

Les fameuses technologies mises en place par le Lab de Google. Pendant 15 jours, il est possible d’expérimenter les différents outils, et notamment de découvrir quatre domaines viticoles classés au patrimoine mondial de l’Unesco : Beaune, Saint-Emilion, le Douro au Portugal et Lavaux en Suisse. Des photos prises par les équipes Google y sont compilées. Autre possibilité : visiter en réalité virtuelle la forteresse royale de Chinon. L’accès est également possible via l’application, le but étant de permettre à ceux qui sont loin « d’avoir une porte d’entrée » dans des musées et établissements du monde entier.

>> A lire aussi : VIDEO. Bordeaux: Le Belem vient se refaire une beauté dans le port de la lune

Est-ce une concurrence pour les musées ?

« Au contraire, répond Laurent Gaveau. Notre plateforme permet à des personnes qui ne cherchaient ou ne connaissaient pas forcément la Cité du Vin de découvrir le lieu ». Selon l’équipe, les retombées pour les établissements culturels sont positives : le musée de Bruxelles aurait ainsi enregistré une hausse de 30 % de visiteurs après la mise en ligne de l’exposition. « On crée du désir », analyse l’équipe du Lab. Laurence Chesneau-Dupin, directrice de la culture à la Cité du Vin, voit aussi ce partenariat d’un bon œil : « C’est l’opportunité de positionner la Cité du Vin comme un lieu d’innovation ».

>> A lire aussi : Google est l'entreprise préférée des Français, qui voudraient y travailler