VIDEO. Bordeaux: Le Belem vient se refaire une beauté dans le port de la lune

MONUMENT Le célèbre navire hivernera pour la première fois à Bordeaux, à partir du 29 octobre, pour une durée de cinq mois et demi...

Mickaël Bosredon

— 

Le célèbre navire Le Belem, classé Monument Historique
Le célèbre navire Le Belem, classé Monument Historique — M.Bosredon/20Minutes

Le Belem, qui fête cette année ses 120 ans, revient à Bordeaux. Mais pas pour quelques jours. Cette fois-ci, le célèbre voilier restera amarré cinq mois et demi, du 29 octobre à la mi-avril, pour subir son traditionnel entretien annuel.

 

Pourquoi le Belem vient-il à Bordeaux ? Traditionnellement, le trois-mâts effectue son entretien à Nantes, ou à Marseille lorsqu’il est en Méditerranée.

>> A lire aussi : Nantes: Le « Belem » s'offre une cure de jouvence pour ses 120 ans

Mais cette année il a choisi Bordeaux, où il était déjà venu, en juin, à l’occasion de la Fête du Vin. « Tout simplement parce que le président de Bordeaux Grands Evénements, Stephan Delaux, nous l’a demandé, explique Christelle de Larauze, déléguée générale de la fondation Belem. Et comme il y a une véritable histoire d’amour entre le Belem et les Bordelais, nous avons accepté. Notre vocation est de montrer le navire au plus grand nombre, et il est possible que dans les années qui viennent, le Belem effectue son hivernage dans différents ports. »

>> A lire aussi : Bordeaux: La fête du vin bat ses records de 2014

Passage du Belem au niveau du pont Chaban Delmas à Bordeaux
Passage du Belem au niveau du pont Chaban Delmas à Bordeaux - M.Bosredon/20Minutes

 

Le public pourra-t-il en profiter ? Evidemment il sera possible de le visiter. Mais attention, la fenêtre de tir est réduite, puisqu’après son arrivée prévue samedi à 19 h 45, il ne sera ouvert que les dimanche 30 et lundi 31 octobre de 10 h à 18 h, et le mardi 1er novembre de 12 h à 18 h. Le tarif est de 5 euros (gratuit pour les moins de 12 ans). La fondation Belem propose également de participer aux Ateliers du Belem mardi 1er novembre de 9 h à 11 h, au tarif de 25 euros par personne, qui permettra de visiter les moindres recoins du Belem, découvrir son histoire, ses trésors cachés et s’essayer aux manœuvres. Il sera ensuite ouvert aux scolaires pour quelques jours : quelque 120 classes de l’agglomération s’y succéderont.

A bord du Belem
A bord du Belem - M.Bosredon/20Minutes

 

Que vient-il faire à Bordeaux ? « Tous les hivers, le Belem reçoit les soins nécessaires pour son bon entretien, explique Christelle de Larauze : on revérifie les gréements, on le sort de l’eau sur un chantier, on nettoie et on gratte la coque sur laquelle on applique des produits qui la protègent… C’est une vieille dame de 120 ans qui a besoin d’un toilettage régulier ! » Des travaux plus conséquents auront lieu cette année, puisqu’il est notamment prévu de rénover les boiseries en bois d’acajou de Cuba du grand roof, et « parce que l’on s’attend à avoir des travaux de tôlerie sur la coque. »

 

Le Belem subira différents travaux durant l'hiver à Bordeaux, notamment au niveau des boiseries
Le Belem subira différents travaux durant l'hiver à Bordeaux, notamment au niveau des boiseries - M.Bosredon/20minutes

 

Les travaux s’effectueront-ils tous à Bordeaux ? Pas sûr. Le Belem sera amarré face aux Quinconces, et plusieurs travaux pourront être menés à cet endroit sans difficulté. Mais pour mener à bien le chantier qui se déroulera en cale sèche, d’une durée de trois semaines en janvier 2017, il est possible qu’il doive repartir. « Nous avons des spécificités, donc il faut trouver le chantier qui puisse pratiquer tous les soins en même temps. Le grand port de Bordeaux a répondu à l’appel d’offres, mais il peut tout aussi bien aller sur un autre port, comme La Rochelle. »

Le Belem devra être mis en cale séche pour les travaux sur la coque
Le Belem devra être mis en cale séche pour les travaux sur la coque - M.Bosredon/20Minutes